hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
On Djoss

Hal Nasser : « le rap puriste se vend plus et le rap Mboa se vend pas »

Hal Nasser est un rappeur « new school ». sous contrat avec une firme allemande « Afrokult Musik » basée dans la ville de Stuttgart, Hal vient de terminer l’enregistrement de son album au studio Da Sign. Avant la sortie de son premier opus qui sera selon ses propres termes « explosif », il a bien voulu se livrer à nous.
 
Parle moi de toi ?
Hal est un jeune rappeur camerounais âgé de 21 ans. ma passion pour la musique commence très jeune, à l’age de 10 ans ou je suis influencé par la funk et le rap. C’est ainsi  que très tôt, j’écoute les groupes tels que Kriss Kross, De la soul, UB40, the Lox


Comment t’es arrivé dans ce milieu ?
A la base j’ai beaucoup écouté les kriss kross et j’ai aussi chanté dans une chorale. Au départ, j’étais chanteur et comme je voulais en faire une carrière, j’ai changé de cap et je me suis lancé dans le rap.


Pourquoi t’as choisi le rap comme moyen d’expression ?
Je me sentais bien dans le rap. Pour moi, c’est une question de Feeling. Le rap est un mouvement jeune, ça veut dire que je touche la jeunesse qui va kiffer. Vu que je suis entouré par des chanteurs, c’est plus facile pour moi.


Tu rappes en anglais. Alors crois tu que le message passe ?
Le Cameroun est bilingue, même comme très peu de kamers sont bilingues. Je tiens aussi à rappeler que je ne fais pas le rap pour revendiquer quelques choses. Je fais le rap pour faire défouler les gens. Mon rap n’est pas moralisateur. Je ne pense pas être un exemple à suivre. Je me fais plaisir et je fais plaisir aux autres. Mais je ne critique pas ceux qui le font.


Comment trouves tu le niveau du rap kamer ?
La tendance que les jeunes prennent ne m’intéresse pas. le rap est comme le jazz, on y apporte qu’une autre coloration. Il y’a pas de rap camerounais, il n’y a que des rappeurs kamers. Alors arrêtons de « camerouniser » le rap. Le rap qui est prétendu camerounais n’est pas apprécier par les camerounais. La preuve, il ne se vend pas. faisons du rap qui pourra se vendre à l’étranger. Moi, je ne rentre pas dans cette tendance. Je fais tout simplement du rap.


Si on te demandait de noter ce rap. Quel sera ta note ?
Il y’a des bons rappeurs au bled. Le blême, c’est le style. Les jeunes rappeurs copient bêtement ce que font les aînés et ils s’engagent complètement. Sinon, le niveau est bon. Le manque d’infrastructure pénalise les rappeurs. Ils rappent bien, mais n’ont pas le bon son.


Que penses tu de la guerre rappeur Mboa – rappeur puriste ?
Elle n’a pas lieu d’être. En fait, je suis contre les puristes, parce que le rap puriste ne se vend plus et le rap Mboa ne se vend pas. ça na sert à rien de faire le Mboa que personne ne comprend. Moi je prône pour un rap qui se vend. 


Si tu avais quelques choses à changer dans ce hip hop. Qu’est ce que tu changerais ?
Les rappeurs à la base devraient apprendre la musique. Regarde aux states, tous les grands artistes jouent aux moins à un instrument. Dans le cas contraire, ils doivent s’entourer des bons musiciens. Arrêtons l’autoprod. On ne peut pas en même temps être rappeur, producteur,…les rappeurs devraient être des artistes.


T’as des models ?
J’ai été fan de Nas Escobar, Jay Z, Jadakiss, Wu Tang Clan.


Y a-t-il une critique que tu aies peur d’entendre ?
Elle est très positive, une critique quand elle fait avancer et non quand elle vient niquer les gens. Les gars comme Nas Escobar ont avancé grâce à la critique. Ce que je n’accepte pas, c’est qu’on dise que je fais du rap camerounais ou Mboa. J’aimerai que celui qui est à Bora Bora ou en Californie puisse apprécier mon rap. Je ne rappe pas pour le quartier Essos ou Mvog Ada.


C’est qui ton personnage préféré ?
Nelson Mandela. Il a secoué le monde. Il n’a jamais baissé les bras. Tout le monde devrait suivre son exemple.


A quand l’album ?
Mon album est déjà fini. Mais la sortie ne dépend pas de moi. Je suis signé sur un label Allemand. J’aimerai que le public l’écoute en 2007.


Quels sont les thèmes que tu abordes dans tes sons ?
Je suis un cœur à prendre. Je cherche la fille idéale. Je parle de moi dans le milieu. Je ne dois pas passer inaperçu. Je ne parle pas de la misère, de la corruption, parce que je n’ai pas assez d’armes pour cela.


Que penses tu de la piraterie ?
C’est un fléau qui tue l’artiste. Tu sors un album et les pirates s’enrichissent. J’ai des amis qui ont sorti des albums, mais ils n’arrivent pas à manger. Je pense que l’état ne devrait pas se désolidariser des artistes. La piraterie a aussi son coté positif à savoir vulgariser l’artiste.


Quelle relation entretiens tu avec le groupe 7th sign ?
Une relation amicale, fraternelle et de travail. Ce sont mes amis d’enfance, nous avons connu la même galère et nous aurons le même succès.  Ils sont talentueux, si on avait plusieurs groupes comme ça au bled, notre mouvement avancerait. Le groupe 7th sign est un groupe de vrai musicien, mais ils ont opté rester dans l’ombre. J’entretiens aussi des bonnes relations avec les rappeurs tels que Akam Taylor, Shy FX, Mamoney (dont j’ai collaboré dans l’ album), le groupe Moon Kut Choo. Ils sont nombreux !


C’est quoi son signe astrologique ?
Je suis sagittaire.


Quelles sont tes relations avec les meufs ?
J’adore les meufs. Je trouve qu’elles ont quelque chose de divin. Je suis contre les rappeurs qui insultent les meufs. Dans mes textes, je respecte les meufs.


Qu’est ce que tu penses de la famille ?
C’est l’essence même de la société. Je suis déçu quand je vois la notion de la famille entrain de s’effriter. Je suis pour une famille unie.


Est-ce que tu crois en Dieu ?
Protestant, je crois en dieu. Mais je ne suis pas religieux. Je ne vais pas à l’église, mais je prie beaucoup à la maison. J’ai un certain respect pour la religion musulmane, bref pour l’islam.


T’as des projets ?
Avec Mamoney, on a un projet d’ouvrir une maison de management pour les artistes. Je voudrai aussi créer une ligne de vêtement.


Ton mot de fin ?
Hal
est là, et vous allez kiffer. Merci à vous, vous faites du bon boulot. Grâce à vous, Hal sera connu au-delà de nos frontières. Connectez vous sur kamerhiphop.com, c’est vraiment la vitrine du hip hop kamer !

Leave a Response