hello@kamermoov.com
jeudi, septembre 21, 2023
FeaturedOn DjossOn Kiff

Jonas Yédidia Alirou : « il y a une série de services de vaccinations gratuits que le gouvernement offre à sa population… »

Du 29 Avril au 06 Mai 2023, l’Université de Ngaounderé a accueilli la 23e édition des Jeux Universitaires. Jonas Yédidia Alirou et son association étaient à Dang pour sensibiliser et amener les populations à se vacciner contre la Covid et le cancer du col de l’utérus. A travers le projet dénommé « play for vaccine » soutenu par l’UNICEF, Family club a sensibilisé 21 000 personnes. De retour sur Yaoundé, le coordonnateur national de family club association et toute son équipe se sont lancés sur un nouveau projet : La Couverture Santé Universelle. Il nous parle de la phase 1 de ce projet et qui en bénéficie. Interview à lire…

Bonjour Jonas Yédidia Alirou, merci de répondre aux questions de Culture Ebène. En quelques mots, Pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?

Bonjour ! Merci pour l’opportunité je suis Jonas Yédidia Alirou, coordonnateur national de family club association. Family club est une organisation de jeunesse crée en 2011, qui a pour objectif de sensibiliser sur les bonnes pratiques sociales liées à la santé, la paix et le développement. Bonnes pratiques, nous entendons par cela tout ce qui est comportement, tout ce qui est mode de vie, tout ce qui est manière de faire et qui est de nature à faciliter l’avènement d’une société paisible, l’avènement d’une société ou les maladies sont vaincues, l’avènement d’une société dans laquelle on se développe en pensant aux générations futures. C’est ça la logique de Family club. En tant que membre, en tant que volontaire, nous constituons cette famille qui prend le lite pour amener la société à mieux se comporter pour une société davantage fraternelle accès sur la promotion de la paix, la santé et le développement.

Là vous revenez des jeux universitaires, vous avez eu à travailler avec votre équipe à sensibiliser et amener les populations à se vacciner contre la Covid. Comment ça s’est passé ? Comment les jeunes ont reçu vos messages ? 

Family club a obtenu un soutien d’Unicef Cameroun pour implémenter le projet dénommé « play for vaccine ». Les jeux universitaires c’est beaucoup d’athlètes dans des disciplines différentes qui compétissent. Nous nous sommes allés comme des athlètes qui compétissent au profit de la santé, qui compétissent contre les maladies évitables par la vaccination. D’où le nom de notre projet, play for vaccine. Cette activité a permis de sensibiliser pendant toute la période des jeux, plus de 21 000 personnes, selon nos statistiques, nos outils de collecte. Le district de santé de Dang qui a déployé 10 vaccinateurs pour nous accompagner, nous envoie les chiffres qui indiquent que 1122 personnes avaient été vaccinées contre la Covid pendant a période des jeux universitaires grâce à notre mobilisation. Deux personnes ont reçu le vaccin contre le cancer du col de l’utérus pendant cette activité. Nous avons réussi à distribuer 15 800 préservatifs masculins et 500 préservatifs féminins pendant les jeux universitaires. Nous avons référé 8 personnes aux activités de planning familial auprès de l’UNBA. Nous avons également réussi à envoyer 25 personnes au dépistage du Vih sida et 12 personnes au dépistage hépatite B. Tout ça s’est passé pendant les jeux universitaires. Un bilan positif parce que nous avons réussi à déployer de manière permanente 100 volontaires et dans le cas d’une autre activité spécifique à ce projet, nous avons déployé 100 leaders estudiantins qui s’étaient retrouvés au site des jeux universitaires, C’est-à dire des jeunes qui sont venus des autres universités. Nous avons compté les leaders et nous avons organisé une conférence avec eux.

Egalement dans le cadre de notre projet Play for vaccine, nous avons tenu une conférence sur « l’éducation de la jeune fille au sahel ». Nous avons réussi à faire intervenir la sénatrice Inna. Nous avons réussi à faire des interviews des délégués régionaux, des femmes qui sont délégués, des responsables de jeunesse au niveau de la région qui ont échangé avec plus de 200 jeunes filles pendant la conférence sur « le maintien de la fille à l’école dans la zone du Sahel ». Donc c’était une activité réussie, les partenaires ont manifesté cette joie-là, même ceux qui ont pris part à l’activité, ont dit toute leur satisfaction.

Là vous revenez, on est à Yaoundé avec la couverture santé universelle. Est-ce que vous pouvez en quelques mots nous en dire plus ? Qui est concerné ? De quoi s’agit-il exactement ?

Le gouvernement du Cameroun lance depuis cette année sa nouvelle politique sanitaire qui est appelée : couverture santé universel. Celle-ci, dans la phase une en implémentation, propose un certain nombre de services de santé notamment la vaccination. C’est-à dire la vaccination qui est gratuite d’un certain nombre de vaccins qu’on connait déjà comme le BCG, les vaccins contre les hépatites pour les enfants, les vaccins contre également la Covid pour des gens de 18 ans et plus. Donc il y a une série de services de vaccinations gratuits que le gouvernement offre à sa population.

Il y’a également la prise en charge des femmes enceintes des régions de l’extrême nord, du nord, de l’Adamaoua, de l’Est et du sud moyennant une souscription de 6000 FCFA seulement par an. Aujourd’hui avec 15 000 F l’année, vous souscrivez, vous faites toutes vos dialyses. Il y’a autant d’opportunités qu’il faut expliquer à la population. Vous savez au Cameroun, parfois le gouvernement lance les opportunités on ne prend pas le temps d’expliquer à la population et les gens ont l’impression que ces services n’existent pas et comme ils ne souscrivent pas, du coup on a l’impression que rien n’est fait donc l’association Family Club a déployé des volontaires au niveau du village de l’unité à Yaoundé pour sensibiliser la population, leur expliquer les différents services que l’Etat offre et aussi aider la population à s’enrôler parce que le préalable pour bénéficier de ces services c’est de s’enrôler sur la plateforme Cameroon Health Coverage  et c’est le travail que nos volontaires font depuis mardi 16 Mai 2023. Les volontaires aident également la population à comprendre les grands changements apportés dans le calendrier vaccinal. Parce que là aussi depuis janvier 2023, il y’a un nouveau calendrier vaccinal en circulation. Ce nouveau calendrier vaccinal intègre la vaccination contre la Covid dans la routine. Ce nouveau calendrier vaccinal intègre les garçons dans la vaccination contre le HPV. Avant c’était les filles qui recevaient la vaccination contre le cancer du col de l’utérus or les médecins, les techniciens ont certifié que le gardasil qui est utilisé dans la vaccination contre le cancer du col de l’utérus protège également le garçon contre le cancer du pénis du coup la vaccination contre le HPV protège homme et femme.

Pour les jeunes de 9 ans, c’est gratuit. Pour ceux qui sont adulte c’est payant, c’est dans les centres de vaccination international, au centre pasteur et partout où il y’a des services de vaccination. Mais pour les adultes, c’est payant. C’est dans les 62 000 F. Vous voyez 62 000 c’est cher, le gouvernement aide sa population, encadre sa population en rendant ce vaccin gratuit pour des filles et des garçons de 9 ans. Il faut dire cela à la population pour qu’elle en profite et c’est le travail que notre équipe fait.

Il y’a autre chose que vous aimerez ajouter ?  

Nous travaillons à ce que la population adhère à la couverture santé universel qui accompagne déjà les services offerts. Il faut aller sur la plateforme, faire des recherches, aller dans les centres de santé se renseigner. Nous sommes les bras de l’Etat dans la mobilisation sociale et nous continuions notre travail qui est celui de sensibiliser le nombre important possible de personnes et leur expliquer les différents services offerts à la phase une. Il y’aura d’autres phases, il y’aura des choses qui vont s’ajouter.

Leave a Response