hello@kamermoov.com
dimanche, décembre 4, 2022
On Djoss

zomloa familia : Au pays de kush2 …un vrai bebe en diamant…

Le label Zomloa Recordz composé des
groupes Elokk (Mongo Nnam et Nkunkuma),
Sumanja
(Sumalek, Njoya et Tanguy),
Bois d’Ebene (Teddy Kunta et Da
Black
), Au De La (Sadock et Essing
Ngang) et DJ Bilik vient de mettre sur le
marché un album de 18 titres intitulés « les âmes
traîtresses
». ils nous parlent de la traîtrise de l’homme, de
l’homosexualité, des pilleurs de la république, du clash dans le rap, de
l’album… ils n’ont pas leur langue dans leur poche. Lisez plutôt  


La compile est dans les bacs depuis le 17 Mars
2007. comment a-t- elle été accueillie par le public ?
DJ BILIK :

Merci, je tiens à remercier le bon DIEU notre SEIGNEUR JESUS-CHRIST de ce qu’ il
a permis de réaliser ce grand projet . ce je que je sais c’est que le public se
demandait ou était passé zomloa familia ? depuis la belle époque de 2002 et
2005. vous vous souvenez de la toute première compile officielle originale
sortie au kamer avec de très grands groupes de rap kamer, dont le public en
redemandait. merci de leur patience et depuis la sortie, tout le monde est
satisfait. l’accueil est génial. on est un peu surpris de l’ engouement d’un
autre public pas toujours dans la tendance rap, les parents, les vieux, les amis
d’enfances… bref la majorité est satisfaite pour le moment ça vient de sortir on
attend les réactions et les critiques…


En quelques mots parlez moi de ce
bébé.

DJ BILIK : Pas du facile,  je vous dirai
ça comme de cela, comme tout œuvre qui se veut sérieuse. pour tout vous dire au
départ on avait perdu espoir vue des problèmes de rancoeurs et de jalousie
rencontrés ça et la. on a du  misé gros. J’ai du demander aux gars de
mettrent  entre guillemet leur carrière de groupe pour se consacrer à cet
album. dans l’ensemble, chose qui n’ a pas été facile. mais grâce au dialogue
les gars ont accepté ma proposition, et on est reparti à zéro son après son,
critique après critique. personne n’était épargné même moi dans le domaine du
son et tout le reste. L’album comporte 18 titres. nous avons une réserve de 50
titres dans la machine dont zomloa 3 est prêt .tu vois ce que je veux dire….


Comment vous vous êtes organisés pour construire
cette compile ?

Zomloa Familia : Compile, nous
n’appelons pas ça comme cela. c’est un album du collectif zomloa familia car
c’est est un ensemble de titres appartement aux collectifs contrairement au
premier qui avait un titre par groupe et quelques featuring, celui-ci est une
famille vraiment unie. on a taffé dur jour et nuit.
DJ Bilik
:
je me rappelle que les gars dormaient chez moi dans les canapés ou
serrés avec les membres de ma famille après un boulot tard dans la nuit. il
fallait se lever le matin, recommencer le boulot. des fois on reprenait tout le
boulot parce que je n’ étais pas satisfait du flow de quelques un, on a eu
parfois des disputes très violents, il fallait que je m’énerve. je tire un coup
de chapeau à tous ces groupes : Elokk,
Su-man-ja, bois d’ébène, tata menthong (NDRL,
qui est en suisse en ce moment) au jeune groupe du label
O-D-LA, ils ont du courage de bosser avec moi. pour tout dire
chacun a donné son talent, il y a eu de nouveaux producteurs de son à l’instar
de sumalek et nkunkuma, vu le temps qu’ils ont
passé au sein du label, j’ai jugé que leur prod était la bienvenue dans l’album.


pourquoi avoir attendu 5 ans pour sortir cette
deuxième compile ? [NDRL, la première est sortie en
2002].

Zomloa Familia : comme nous l’avons 
dit plus haut, ceci n’est pas une compile. Nous avons pensé qu’il fallait faire
autre chose qu’une compile, revenir et exister en tant que tel. notre souci
était de ne pas faire mourir le concept, il fallait continuer l’histoire, entre
temps des groupes sont partis,il y a eu une sélection naturelle, on a mis
personne dehors. certains sont partis parce qu’ils ne voyaient pas d’avenir avec
le label, avec ces embrouilles. certains sont restés fidèles à l’idéologie du
label.
DJ Bilik : J’ai continué à taffer d’autres projets,
tels que l’album de kriss badd, la tournée pendant 1 ans et demi de caravane no
sida en temps que directeur artiste et technique, l’album de tata menthong. le
label n’a pas dormi, il y a eu surtout le travail en amont des albums des
groupes et la promo de certains artistes du label tels que su-man-ja, dj
bilik
notamment avec des clips en promo complexes et apo-the-ose. J’ai
beaucoup bossé à faire des musiques pour les sitcoms de canal 2 international,
entre temps de choses se sont passées jusqu’à cet album au pays de kush 2. voila
on a mûri l’idée d’ album en collectif et ça a vu le jour un vrai bébé en
diamant (rire)…


Quelle différence faites vous entre la 1ere
compile zomloa familia au pays de kush 1 sortie en 2002 et cet album qui vient
de voir le jour ?

Zomloa Familia : C’est vrai que
nous pensons toujours que ce qui fait à l’instant est toujours plus mature. ce
qu’on fait selon l’époque est mature par rapport au temps. a cette période
donnée, au pays de kush1 était mature, et bien ficelé, la preuve est qu’elle a
été une référence jusqu à l’étranger. la différence est simplement au niveau
technique, et artistique. vous voyez plus on grandi plus on a des choses à dire
selon le temps. les temps changent et les événements aussi, avec des beat
percutants ,les flows baleses, la technologie des logiciels nous a permis de
faire un boulot énorme, selon nos moyens. en clair 2002 et 2007, c’est un pas de
plus vers des centaines d’albums en devenir…dans cet album comparait au premier
on a mis du cœur.
DJ Bilik :  les gars ont galéré,ils
ont peiné, car au premier on était à l’ aise. les finances étaient en place, la
technique et tout le reste, mais les gars savent ce qu ils veulent et le
résultat est la devant vous…


Le titre est poignant : « les âmes traîtresses »,
pourquoi ?

Zomloa Familia : Vous savez l`homme par
essence a les gènes de la traîtrise. observez le monde vous verrez ce qui se
passe. les ruptures de contrats, de mariages, résultent des
trahisons.
DJ Bilik : mon contrat à zomloa était d’abord
moral, je faisais confiance aux gars et vice versa. au début tout allait bien
car j’avais les moyens de ma politique, les rivalités naissaient aux sein du
label, tel était plus représentatif que tel. certains prétendaient être plus
coté  au près de dj bilik, ça existe partout tout ça, mais le problème
c’est qui se pose ici vient de mon ex-groupe UMAR CVM, ils
m’ont trahi en faisant ce qu ils ont fait.


Lorsque vous dites dans le morceau traîtrise que
je cite « comme Juda, ils se sont écartés de la voix de la sagesse. Hier ami
aujourd’hui ennemi, ingratitude et trahison… » vous vous adressez à qui
exactement ?

Zomloa Familia : Effectivement il y’ a
pleins de judas parmi nous, ils se nomment frère alors que ce sont des loups
vêtus. ils disent tous les jours peace and love, alors que ce sont des serpents
à double têtes. les âmes traîtresses s’adressent à tous ceux qui ont partagé
notre vie , et qui nous ont trahi ou trahi le label.
DJ Bilik
:
ils se reconnaissent certains anciens membres du label qui sont
partis sans explication, mon ancien groupe de rap UMAR eux ce
sont des vrais traîtres mais je leur ai pardonné tout ce qu ils m’ont fait.


Avec des titres comme « top 50 », « les pilleurs
de la république» ça veut dire que Zomloa Familia est un collectif des rappeurs
engagés ?
Zomloa Familia :
Le rap  est un miroir que l’ont
promène dans la société civile et publique. le rap traite des problèmes en
amont, il a un regard sur tous les aspect de la vie : social, politique,
économique et spirituel. C’ est un journal, un roman ou un film oral. nous
parlons des choses et GHANDI a dit ceci : « si quelqu’un connaît un problème
et qu’il ne dénonce pas le problème c’est que cette personne est dans le
problème
» et le grand Dieu, Jesus Christ dit dans la bible que : «
heureux ceux qui ont soif de la justice car le royaume des cieux est a
eux
», nous ne venons pas changer le monde. voyez vous-même citer moi dans
un passage biblique, coranique, bouddhique, ou tous les autres écrits inspirés
ou c’est écrit qu’il faut entretenir des rapports contre nature. tous ces livres
et hommes de Dieu condamnent l’ homosexualité, cela est contre nature même les
animaux ne pratiquent pas cela alors quelle espèce est dont l’homme pour défier
la nature des choses pré-établies par Dieu ? pire encore le viole des mineures
qu’on sodomisent , des bébés c’ est insupportable. on ne peut pas rester la sans
agir  nous avons le devoir de dénoncer ce qui est ténébreuse .
Les
pilleurs de la république se reconnaissent pas seulement ceux d’en haut, il y a
aussi ce phénomène à l’échelons bas, des gens pillent leur pays comme 
s’ils ne laisseront pas une progéniture. nous à zomloa nous pensons qu’il ne
faut pas enfermer ces pilleurs ça ne va pas résoudre le problème. il faut les
laisser en liberté sous surveillance et sceller tous leur bien. ils doivent
aussi vivre la galère des autres. beaucoup de pilleurs en prison, mènent bien
leur bizness sans blême puisque leur compte sont garnis. ZOMLOA EST UN COLLECTIF
DE RAPPEUR ENGAGE , et qui dit engagé  s’attend  à des
conséquences…  



Vous dites sur « Top 50 » : « Zomloa Familia
contre l’homosexualité… ». n’avez pas peur d’être traité de homophobe
?

Zomloa Familia : Pas du tout, puisqu il y’ a des
racistes reconnus. il y a des athées, des blasphémateurs ceux qui insultent
Jesus Christ . je ne vois pas pourquoi notre position par rapport  à cela
gênerait quelqu’un ? par contre  les homosexuels n’aiment pas les
hétérosexuels la preuve est qu’ils font des choses entre eux, ils sont vulgaires
et ils sont obligés de se déshabiller pour affirmer leurs appartenances. il y’ a
qu’à voir la gay pride (NDRL, le défilé des homos et lesbiennes).
DJ
Bilik :
mes enfants ne regarderaient pas l’enfer sur terre comme
ça…,pire encore ils veulent entraîner tout le monde entier là dedans, si c’était
le cas pourquoi Dieu  a créer l’homme et la femme ? pourquoi eux ils sont
issus d’une mère et d’un père ? et aujourd’hui ils veulent supprimer cette union
et la naissance des enfants ? pourquoi  adoptent ils des bébés , ces pedés
? dont ils savent avoir un enfant c’ est bien, pourquoi ils font ça ? pourquoi
ils autorisent des mariages homosexuels ? nous savons qu’ils sont pleins dans la
vie active et qu’ils font une croix sur nous on s’en fou ce ne sont pas nos
dieux ou pères et mères. DIEU est là et il veille sur chacun de nous…Dieu
est homophobe, la preuve il a brûlé Sodome et gomohrr (NDRL, deux grandes
villes ou on pratiquait l’homosexualité). ils faisaient les mêmes pratiques ,il
est dit qu’on est pire que cette génération là tu comprends ce que je veux dire
? je ne conçois pas ça j’ai une grande famille et cette éducation de
l’homosexuel vient des ténèbres c’est tout.


Le groupe AK Sang Grave a participé à cet album
(dans le morceau All Mboko). Ça veut dire que la rivalité Mapane – Zomloa, c’est
du passé ?
DJ BILIK :
(rire), il y’a aucune rivalité. des bagarres
il y’en a eu entre krotal et moi, depuis umar cvm, à cause des ragots et des
médisances nous sommes tous tombés dans des pièges. bon aujourd’hui nos rapports
sont bon en plus j’ai découvert que krotal était mon neveu du coté de ma grand
mère , sa mère est de mvengué comme mes parents dont le rap camer est une
affaire de famille (rire). Entre zomloa et mapane c’est le challenge positif, ce
sont deux labels matures au Cameroun, il y a des preuves sur le terrain. moi
j’aime le challenge, les défis, les clash ça fait avancer la machine si ça reste
dans un esprit de challenge je suis partant… chaque label a son way et on se
respecte….


Nous savons que la 1er compile au pays de kush 1
a connu un matraquage médiatique hallucinant. Alors Qu’en sera de cet album «
les âmes traîtresses » ?

Zomloa Familia : Vous savez un album en
production c’est pas très compliqué mais la promo, ça coûte les yeux de la tête.
grâce A Dieu nous pensons que nous allons réussir, nous comptons sur tout le
monde du show bizz, radio FM, site Internet, télé, presse…un album de 18 titres
se promotionnent pendant un an. ce n’est que le début, nous allons monter la
barre, la preuve est qu’on fait la une du site kamerhiphop.com, avec des
bannières, ce qu’ on a pas fait avec le premier au pays de
kush
. on a plus de TV, et nous passons sur trace TV le titre «
le temps passe », dont le combat n’est qu’au
début.


Finalement pour un album de 18 titres, il n’y a
pas assez de featuring. Pourquoi ce choix ?
Zomloa Familia :
Les
featuring parfois gênent surtout lors des concerts. on n’a pas souvent tout le
monde, mais 4 featuring ça va. on avait d’autres avec othentik clic,
idole k-pu
, les gars du c-minaire, rage de z vil…on a
mis ça en stand by.


Que pensez vous de la compétition dans le rap
?

Zomloa Familia : Nous pensons que c’est bien. Que
c’est très positif dans la mesure ou le rap est par essence un art d’esprit de
klash. il appartient à nous de positiver cela dans un esprit de challenge et non
de jalousie et autres intrigues sans objets.
Selon vous, quel est (ou quels
sont) le ou (les) maillons faibles de notre hip hop ?
DJ BILIK
:
Ecoutez, il y a un potentiel énorme au Cameroun vous le savez, les
gars sont fort. il y’a du matos, des homes studio, il y’a des medias qui
soutiennent déjà le hip hop du bled, il y a des shows ,des tourneurs qui
existent, des majors aussi, mais le problème du rap camerounais se passe dans
nos têtes, il y a trop de connaisseurs , tout le monde veut faire tout, trop de
calomniateurs et de bavardage, JE SAIS PAS POURQUOI LES RAPPEURS VEULENT
S’IMPRESSIONER ENTRE EUX. ce sont des gonfflards pour rien, des lâches pour
certains ils disent des choses qu’ils ne peuvent pas assumer,d’autres sont de
bonnes familles ils viennent nous embrouiller alors qu’ils ont un avenir
ailleurs…il y’a aussi des promoteurs véreux qui font leur boulot par affinité et
non pour le bien de tous, ou du bizz, ces tourneurs la majorité ne sont pas pro
et n’ont pas la culture hip hop. ils n’ont pas le flair, ils ne sentent pas les
bons coup. L’accueil dans les sites des spectacles est nase, les cachets
indésirables , avec ça on ne peut pas faire des grands studio. nos studios sont
pauvres parce que les rapeurs ne gagnent rien en concert . faute de moyen ils
sont obliges de faire des productions bancales…En définitive le gros du problème
du hip hop kmer ce sont les acteurs eux….


Le thème du clash ressort beaucoup dans cet album
[NDRL, « vient pas nous nous tester », « faroteur 2 rime »] est ce pour dire aux
MC’S que Zomloa Familia piétine tout sur son passage ?
Zomloa Familia
:
Non, non et non. on ne piétine personne. on klash sur des faux mc’s,
les détracteurs , des salopards à la limite, on leur parle en face et on les
invite à venir sur scène s’ils ont des couilles. En effet dans ces textes tout
se passe sur scène, le show quoi. on a montré la voix et tracé les bases du hip
hop kmer.


Qu’espérez vous avec cet album
?

Zomloa familia : Donner du rêve, faire avancer le
buzz au bled. démontrer à nos familles qu’on n’a pas fait un mauvais choix. vous
savez en Afrique l’ art est synonyme des ratés ou des tarés qui ont fuit les
bancs d’ école. je rappelle qu’à zomloa nous avons eu des licenciés et des
bacheliers, certains sont des professeurs de lycée. ce qui compte c’est gagner
sa vie.
nous espérons faire des tournées au pays, en Afrique, et dans le
monde. sur scène on rivalise avec n’ importe quelle grosse star du rap
mondial…


Y a-t-il une critique que Zomloa Familia aies
peur d’entendre ?

DJ BILIK : On a n’a pas peur des
critiques, ça fait avancer. je vous ai dit que tout se passait dans la tête, les
critiques vaines on les accepte aussi , mais pas des propos injurieux ou porter
atteinte à notre intégrité morale. vous savez au Cameroun les gens passent leur
temps à faire de la critique pour de la critique, mais leur réalisation on n’en
voit pas. ils sont prêt à donner des leçons sans argumentations sur ce qu’ils
avancent comme critique. C’est chacun qui a à dire même lorsque ce n’ est pas
dans son domaine de compétence. regardez nos lions indomptables il y a 20
millions d’entraîneurs. les gens prêt à vous dénigrer tout simplement parce que
vous êtes  dans le quotidien avec eux. si tu es un étranger alors tout ce
que tu fais est bon ou si tu sorts d’un pays européen. moi la critique me fait
avancer, si c’est pour me déstabiliser alors je ne l’accepte pas… 


Un mot à l’endroit de vos fans
?

Zomloa Familia : Merci pour le soutient. C’est
grâce à vous qu’on est encore là. vous avez cru en nous et au rap kamer, nous
vous demandons de consommer nos produits en achetant le cd original et en
participant à nos concerts. nous avons besoin de vous pour que la jeunesse du
pays explose dans l’ art et la culture. Regardez les USA, c’ est grâce à ça
qu’on les connais pas par rapport à la politique.  la seule façon de lutter
contre la piraterie c’est d’acheter les CD originaux. pour le reste on compte
sur votre soutient on vous adore, vous êtes un public merveilleux .


DJ Bilik, tu viens de rentrer d’un séjour d’un
mois en Guinée Equatorial. qu’est ce que ce voyage t’a apporté?

Je
tiens a remercier certains grands frères qui me font confiances dans ce milieu
artistique. comme vous pouvez le savoir mon contact en Guinée s’est fait par le
biais de GIBRALTAR DRAKUS
qui m’a demandé si j’avais la qualité et la
maîtrise des logiciels de programmation musicale. Dieu merci c’est un domaine
dans lequel j’ excelle depuis 12 ans. en guinée ils avaient besoin d’un
ingénieur de son  il m’a proposé de faire un tour la bas faire un test.
C’est vrai que j’ai peser le pour et le contre,vu le contexte actuel et la
précarité des ressources artistiques au Cameroun je me suis dit qu’il fallait
tenter le coup. J’y suis aller et voila que tout est bien parti et je suis bien
la bas. je me suis fais déjà plein de nouveaux amis, ils me font confiance. La
structure s’appelle AMPERE MUSIC ENTERTAIMENT…production et
réalisation son vidéo et édition… je remercie Gibraltar Drakus le prince du
Bikutsi pour m’avoir brancher dans ce biznes.


Vous êtes invité au festival hip hop Gibraltar au
Gabon (NDRL, du 30 Avril au 6 Mai à Libreville). alors qu’est ce que cela
représente pour vous?
Zomloa Familia :
merci, vous savez dans la
carrière d’un artiste c’est un palmarès important sortir de son pays, être
reconnu à l’extérieur ,représente enormement pour un artiste. C’est un sentiment
de plaisir et de joie intense pour notre label. on ressent la libération
,quelque soit le pays ça fait du bien. le festival Gibraltar est à sa première
édition et nous ouvrons le bal et espérons faire une bonne impression au
Gabon pour la suite de notre carrière.


Vous représentez le hip hop vert rouge jaune au
pays d’Omar Bongo. qu’est ce que vous promettez aux camerounais?
Zomloa
Familia :
représenter un pays comme le Cameroun est un grand honneur,
tout camerounais a l’âme d’un lion indomptable, nous avons sur nous notre
drapeau on connais notre devoir comme ETO O, SONG, NJITAP et les autres lions
indomptables. on sera intraitable sur scène il y’aura d’autres pays comme le
Sénégal, la suisse, le Venezuela, pleins d’artistes, la France aussi…vous
voyez, ça l’air d’une compet. nous souhaitons que les camerounais nous
soutiennent surtout nos fans qui nous ont toujours encouragé…


Des contacts ?
Zomloa familia
:
nous allons donner quelques adresses :
www.zomloarecordz.net, notre site internet. Les fans peuvent visiter et donner leur point
de vue. Nous avons également nos blogs :
www.myspace.com/zomloafamilia, www.myspace.com/djbilik, www.myspace.com/elokk. L’adresse email de la famille est zomloarecordz@yahoo.fr. les points de vente de nos cd sont les suivants : sky one radio
en face de calafatas, au label zomloa recordz sis à la rue essomba à coté de
l’hôtel le Fibi et à la petite Parisienne sis en face de la Sonel
Nlongkak.



Votre mot de fin
DJ Bilik
:
Je ne saurai terminer sans remercier l’éternel DIEU des armées pour
la paix, la santé, la joie et le bonheur qu’IL nous procure. nous remercions
toutes les entités, personnes physique et morale qui ont contribué de prés ou de
loin comme toujours à notre réussite.  

Leave a Response