hello@kamermoov.com
dimanche, décembre 4, 2022
On Djoss

Yannick Dee : « Le hip-hop camerounais est très fort… »

Si on vous disait  ‘’ Braaaaaaaaaa‘’ qu’est ce qui vous viendrait automatiquement en tête ? Et bien nous sur Kamerhiphop.com on penserait directement a Yannick Dee,  jeune artiste camerounais représentant la diaspora camerounaise au Luxembourg .Son style musical très épicé, est un mélange entre le Dance hall, Ragga et Afro hiphop. En attendant de finir la réalisation de son album, il a déjà quelques clips qui tournent en boucle sur internet, dont le titre ‘’ C’est chaud ’’ produit par Zobiboz Records, a déguster sans modération sur Youtube et sur Kamerhiphop.com. Il a accepté d’être  notre hôte, il répond à nos questions ….


Bonjour Yannick…content de vous avoir en interview, alors en  quelques mots présentez-vous aux internautes de Kamerhiphop.
Bonjour à tous, je m’appelle Yannick Dee, artiste camerounais qui débarque dans le monde de la musique


Comment définissez-vous votre style de Musique ?
Ma musique comme un mélange de tout, que je définirai plutôt comme de la world musique


Quand avez vous quittez votre terre Natale ?
J’ai quitté le Cameroun le 5 novembre 2001, à l’âge de 15 ans.


Comment est la vie au Luxembourg, comment les étrangers y sont-ils accueillis ?
Le Luxembourg est un petit pays, qui accepte les étrangers et essaie de leur donner un confort raisonnable.


D’où vous vient cette passion pour la musique ?
Cette passion vient de ma famille, notamment de mon père qui est né dans le rythme africain.


Quand avez-vous commencé la musique ?
J’ai commencé la musique en 2005 dans une cave, c’est-à-dire chez moi où j’écrivais déjà quelques mélodies mais qui ne donnaient rien. J’avais créé un petit groupe appelé AF3G composé de Master Biggi, Seven Days et moi-même. On avait des projets et l’on a commencé nos débuts au Studio Zobiboz pour voir comment nos voix ressortaient au micro. Tout allait bien jusqu’à ce qu’il y ait eu un conflit, où le groupe s’est séparé. Après cela, je suis resté longtemps sans rien faire et j’ai repris la musique en 2008  avec la ferme intention de faire un album tout en cherchant le style de
musique qui me correspondait. En 2009, j’ai trouvé la voie.


Comment votre famille l’a t- elle prit au début ?
Au début, ils pensaient que ce n’était pas sérieux et c’est en 2010 lorsque j’ai fait sortir mon deuxième clip « c’est chaud » qu’ils ont réalisé que c’était du concret.


Dans quel état d’esprit étiez-vous quand vous écriviez votre titre  » c’est chaud » donc le clip tourne sur Internet en ce moment ?
C’était un matin, pur temps de chien où je devais me rendre au studio Zobiboz avec le groupe de rap Hors normes, qui a eu un empêchement dû aux conditions climatiques. De ce fait, je me suis retrouvé seul avec Zobiboz où j’ai décidé de faire un son pur boîte et comme pour un jeu d’enfant, j’ai commencé à écrire sauf qu’à la fin du morceau, le résultat était positif.


Vous avez un album en préparation … Si ce n’est pas indiscret, Peut- on avoir quelques indices… le titre ?  La date de la sortie officielle ?
Oui, j’ai un album en préparation, qui je pense va faire très mal. Je reste discret quant à la date de sortie de l’album.


Y- existe t-il des featurings ou ce sera un album entièrement écrit  aux plumes de Yannick ?
Il y aura des duos, avec Dj Karter, Micke Sebene, Hors normes, Showny et d’autres…


Avec quel artiste aimeriez vous travailler ?
J’aimerais travailler avec des artistes qui aiment ce que je fais et qui seraient prêt à me donner un coup de main.


On note que vous tournez beaucoup en spectacle entre le  Luxembourg, la France et la Belgique. A quand la rencontre avec le public africain en particulier le public camerounais ?


En effet, j’ai fais des scènes un peu partout, dont la dernière est celle de l’avant première de Serani au Luxembourg. J’ai hâte de rencontrer le public africain mais pour le moment, rien n’est
encore organisé.


Quels sont vos modèles dans le monde de la Musique ?
Je n’ai pas vraiment de modèle précis, mais j’essaie de mélanger la voix jamaïcaine au rythme africain.


Des projets pour le futur ?
Oui, en particulier la sortie de mon album et de ma marque AF3G.


Ecoutez-vous le hip-hop camerounais ? Qu’en pensez-vous ?
Oui, bien sûr. Le hip-hop camerounais est très fort. Les artistes me fascinent de par leur voix, leur texte, leur énergie et le fait qu’ils évoluent sans cesse grâce au travail et à la persévérance dans des structures aux faibles moyens. Je passe un big up à tous les artistes camerounais qui représentent le hip-hop Kamer.


Quel style de musique écoutez-vous ?
J’écoute différents styles de musique comme la musique camerounaise, mais plus
précisément la musique traditionnelle du Mbam de chez moi. Egalement, la musique Ivoirienne dont je suis fan, ainsi que la musique Jamaïcaine…


Quelques titres qu’on retrouve dans votre MP3 ?
On peut y retrouver Douk saga, les stars Jamaïcaines et Africaines, Yannick Dee…


Un dernier message à l’encontre des jeunes qui vous lisent en ce  moment sur Kamerhiphop.com ?
Merci à tous d’avoir lu mon interview et courage à toute la jeunesse Africaine, plus particulièrement Camerounaise et tout ce qui représente les vibrations musicales et à très bientôt pour mon nouveau clip qui sortira d’ici peu.


Quelques contacts ?
Oui, avec la France, la Côte d’Ivoire, et le Cameroun, en plus du Luxembourg. y.dee@af3generation.com YannickDee.facebook.com, http://www.youtube.com/watch?v=sdqewGkqkYg


Questionnaire Proust :


Votre plat Camerounais préféré ? Le couscous avec les feuilles de manioc.


Côté personnalité, quel est le principal trait de votre caractère ? Je suis joyeux, j’aime beaucoup rire.


Votre occupation favorite ? Ecouter la musique et rester en famille.


Votre meilleur souvenir ? Ma jeunesse au Cameroun.


Votre pire souvenir ? Avoir perdu des membres de ma famille.


La faute que vous ne supportez pas ? Je ne supporte pas que l’on puisse se moquer ou profiter des gens.


Votre personnage historique préféré ? Alfred Saker


Votre devise ? « Paix, travail, patrie »


Vie amoureuse ? Je reste discret, mais j’ai une personne dans ma vie.


Quelle image aimeriez-vous que les gens gardent de vous ? J’aimerais que les gens gardent une image positive de moi, comme étant quelqu’un qui a beaucoup d’énergie et qui fonce vers la réussite.


L’équipe de Kamerhiphop vous remercie… Bonne continuation

Leave a Response