hello@kamermoov.com
dimanche, novembre 27, 2022
On Djoss

F2R : «ce maxi, c’est notre identité musicale propre… »

Composé de deux membres (WLC et Mamoot), le groupe F2R vient de commettre un maxi qui s’intitule,  « Je t’aime plus que tout au monde ». kamerhiphop les a rencontrés et Ils se sont confiés à nous.


Bonjour F2R, Sans tarder nos lecteurs aimeraient bien savoir ce que signifie F2R? Et pourquoi vous êtes-vous donné cette dénomination?
Bonjour. Eh bien ! C’est F pour Flamme, parce que nous sommes toujours prêts, toujours chauds dans tous les sens du termes(rire), et parce que la Flamme est l’essence même de toute chose : c’est parce qu’une flamme a brûlé au sein d’une femme qu’un jour nous avons pu voir le jour, c’est parce qu’une flamme nous consumes que nous avons pu prendre nos plumes et c’est grâce à cette flamme que vous êtes en ce jour face à nous et enfin une flamme est une vie si fragile mais pourtant si jolie. C’est 2 parce que nous sommes deux et parce que la vie est une éternelle dualité : un homme/une femme, le bien/le mal, Dieu/Diable, la vie/la mort. C’est R pour Rime parce qu’on aime le beau, on aime jouer avec les mots et parce que nous sommes beaux (rire). Et ça donne au finish « Flamme 2 la Rime »


Vous venez de commettre un Maxi Single, et votre album est en préparation. Comment s’intitule-t-il?
Il s’intitule « Je t’aime plus que tout au monde »


De combien de titres se compose-t-il et quels sont les genres musicaux qu’on y retrouve?
En fait, le maxi comprend 4 titres avec de genres musicaux très variés, mais l’album en aura 12 avec des genres musicaux tels que le Rap, le RnB et parfois un peu des deux. Notre tasse de thé c’est de rendre le rap agréable à écouter.  On ne se limite pas qu’à utiliser les genres urbains tels le hip hop, la dance-hall, le reggæ, la soul ; mais nous essayons autant que possible de les associer à de belles mélodies d’autres genres tels le classique, le folklore etc.


Quelles ont été vos sources d’inspiration sur cet album?
En fait il y en a beaucoup puisque l’inspiration vient de partout. Mais si nous pouvions citer quelques genres alors nous dirions le Rock, la soul, le Jazz, le zouk, un peu de tout quoi !


Est-ce qu’il y a des artistes avec qui vous avez travaillé en collaboration?
Non c’est carrément du F2R. Nous avons tenu à ce que ce maxi et l’album qui va suivre soient notre empreinte intégrale, notre identité musicale propre.
J’aimerai ajouter que beaucoup de gens nous ont fait cette remarque à savoir pourquoi nous n’avons pas sollicité d’autres personnes particulièrement des voix féminines. Ce n’est pas de l’égoïsme ou de l’égocentrisme comme certain pourrait penser mais c’est juste que pour un premier essaie, nous avons voulu être jugé sur notre travail ; donner au public du 100% F2R. Mais nous n’hésiterons pas à faire appel en cas de besoin ou de nécessité dans nos prochains albums.


Parlant de vos œuvres, que pouvez-vous nous dirent sur les titres qui constituent le maxi ? Commençons d’abord par le titre phare : Je t’aime plus que tout au monde ?


WLC : J’ai eu le déclic après que DJ Bejyves m’ai fait écouté l’instrumental qu’il venait de produire. J’ai tout de suite été séduit par l’esprit et l’émotion qui s’y dégageaient, et l’alchimie s’est faite toute seule. C’est alors que j’ai décidé de le  dédier à ma maman en hommage à tout ce qu’elle a fait pour moi. De plus, j’ai beaucoup aimé la lettre de Pitt Baccardi à sa maman décédée et disons que j’ai eu envi de faire pareil pour la mienne : lui dire combien je l’aime, à quel point elle compte pour moi et que je n’aurai de répit avant de lui avoir rendu le fruit de son dur labeur : pour reprendre les termes du morceau : « je suis prêt à pactiser avec le Diable, mais j’ai peur qu’un jour cet enculé me trompe ». Et j’avais vu juste puisque bien plus tard c’est ce morceau qui a été pressenti par le producteur pour être le titre phare.


Et les autres titres ?


WLC : Testes pas est un morceau égotique dans l’optique du hip hop pur et dur. N’empêche qu’il retrace une partie de ma vie dans le ghetto qui m’a vu naître et mes multiples mésaventures. Ambiance Club n’est rien de plus que son titre : il faut aller dans les clubs pour comprendre. Par ailleurs il s’adresse particulièrement à ceux qui y sont laissés pour compte : je veux parler de ceux qui ne boivent pas de l’alcool, ceux qui ne fument pas, et ceux qui ne sont à priori pas très attirants. Eh oui ! Ceux-là aussi ont le droit de s’amuser. Il est pour vous les mecs !


MaMoot : N’ai crainte s’adresse particulièrement aux dames jalouses et possessives parfois à raison. C’est l’occasion de leurs faire comprendre notre attitude et de les rassurer sur la place qu’elles occupent dans nos vies et surtout dans nos cœurs.


Maintenant j’aimerai m’intéresser à vos particularités. F2R est constitué de qui?
WLC
: Je suis Wallace la Classe et lui euh…
MM : Je suis MaMoot


Justement parlant de vous, MaMoot, vous n’intervenez pas très souvent ! Y a-t-il une raison particulière à cela?
WLC
: Non pas qu’il est timide mais c’est en lui que réside tout le secret de la F2R. Et vous savez tout comme nous qu’un secret n’est plus un secret dès l’instant où on le partage avec quelqu’un d’autre. De plus, mon Secret est mon esclave quand il est encore à l’intérieur de moi mais devient mon maître une fois à l’extérieur.


Quelles sont vos perspectives pour l’avenir?
MM :
Seul l’avenir nous le dira !


Avez-vous un coup de cœur ou coup de gueule?
Ma seule limite c’est le « Too Feu Too Flamme »

Leave a Response