hello@kamermoov.com
mercredi, juin 12, 2024
Euye !News

Diffamée par Camerounweb, la journaliste Lisette NDI prévoit saisir la justice

Suite à un article la concernant intitulé : « Une journaliste de la CRTV arrêtée pour tortures et viols sur une fillette de 9 ans », publié le 7 mai par le site Camerounweb, la journaliste de la CRTV, Lisette NDI, s’est dit offensée et prévoit faire intervenir la justice.

Il y a quelques jours, le site Camerounweb publiait un article qui met en cause Lisette NDI. Intitulé : « Une journaliste de la CRTV arrêtée pour tortures et viols sur une fillette de 9 ans », l’article décrivait une femme sadique qui aurait repassé les fesses d’une fillette de 9 ans qui vit chez elle. Toujours d’après le site camerounais, Lisette NDI aurait été mis aux arrêts et serait actuellement en garde à vue au commissariat d’Ahala à Yaoundé.

Tombée sur ledit article, Lisette NDI a réagi fermement, informant qu’il s’agit d’une diffamation et que les mesures seront prises à la hauteur de la faute commise à son encontre. Dans un communiqué, la femme de média a déclaré : « Je tiens à réagir fermement à l’article paru sur le site Internet CamerounWeb du 7 Mai 2024, intitulé : Une journaliste de la CRTV arrêtée pour tortures et viols sur une fillette de 9 ans. Selon CamerounWeb l’article a été publié par une personne qui se fait appeler NzuiManto. Cet article contient des propos diffamatoires et inadmissibles à mon encontre. Je suis actuellement en train de préparer une réponse appropriée avec mes avocats. »

« Les allégations formulées dans cet article sont non seulement choquantes, mais elles sont également fausses et diffamatoires. Les auteurs de ces allégations avaient un seul but, me salir et détruire ma réputation et celle de ma famille, mon conseil et moi avons pris la pleine mesure de ce déferlement dans les réseaux sociaux, nous saisirons les autorités compétentes pour que les promoteurs de cette cabale et accusations infondées puissent répondre de leurs actes, afin que mon honneur soit rétabli », a-t-elle ajouté.

Et de conclure : « Je suis intriguée par le timing de ces allégations. Mon conseil examine attentivement la possibilité qu’elles aient été orchestrées dans le but d’atteinte à mon intégrité physique et à ma sécurité, au vu des éléments factuels qui ont été collectés pour faire la lumière sur cet incident familial. Il semble que plusieurs personnes poursuivant également un gain de visibilité ont instrumentalisé un incident familial qui a été utilisé pour atteindre un objectif inavoué. C’est regrettable que de telles tactiques soient employées pour des motifs vénales. Nous détenons des éléments factuels et documentés qui démontrent de manière irréfutable que toute cette affaire a été orchestrée et préparée depuis plusieurs mois, par des personnes dont je me réserve le droit de poursuivre en justice. Mon Avocat reviendra bientôt devant la presse, avec plus de détails. »

Leave a Response