hello@kamermoov.com
lundi, février 26, 2024
News

ESTAD Innovation Week 2023 : Du 22 au 25 Mai

Depuis le 22 Mai, jusqu’au 25 Mai 2023 se tient au campus de l’ESTAD (Ecole supérieure des techniques avancées pour le Développement) sis au Palais des Congrès de Yaoundé « l’ESTAD Innovation Week ». Au programme : Conférence, expositions, Atelier…

L’ESTAD Innovation Week 2023 a démarré ce lundi 22 Mai par une conférence de presse, Monsieur Mezom Melouta était face aux professionnels des médias pour expliquer les raisons qui ont poussé son établissement à organiser cette semaine de l’innovation. Si le Directeur de l’ESTAD était en présentiel, d’autres panelistes étaient en mode virtuel depuis le Canada, la France et le Cameroun : Dr Etienne Mfoumou, Jim Fitt, Joel Penda, le Professeur Olivier Sosso et Bénie Mabella.

D’entrer de jeu, le Directeur nous éclaire sur le Centre d’Appui Technologique à l’Innovation (CATI), ce programme qui a été mis sur pied par l’OMPI (Organisation Mondiale de la propriété intellectuelle). « Le CATI, je vois si je pourrais comparer ça à quelque chose, je dirai que le CATI ressemblerait à ce champ dont on parle souvent. Le champ sur lequel il y’a des richesses incroyables, Le CATI c’est avoir accès à l’ensemble de la production humaine en termes de recherche. Tout ce qui a été découvert ici, se trouve garder dans les bases de données de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle, Ces richesses sont immenses. Vous vous rendez compte que tous les pays du monde ont gardé ce que Dieu leur a révélé depuis internet. A quoi peut servir une vieille bicyclette ? Une vieille bicyclette peut me permettre dans le fin fond de ma brousse de produire de l’électricité. Parce que vous tous vous savez que quand je pédalais avec la dynamo, j’allumais la lampe. Mais pourquoi voulez-vous qu’un village entier reste bloqué parce qu’il n’y a pas de machine pour charger le téléphone ? Je vous prends un autre exemple concernant quelque chose qui aujourd’hui est devenue très banal, le transfert d’argent, qui aujourd’hui au Cameroun peut vivre sans cette affaire de transfert d’argent ? Il n’y a pas, tout le monde fait les transferts d’argent, mais ce transfert ne peut pas marcher en France, ni au Canada pour la bonne et simple raison que, il y’a une question de contextualisation et de mise à jour et de l’utilité dans le temps et l’espace d’une invention. Donc le CATI c’est puiser là-dedans. On va y trouver des inventions qui ne sont peut-être plus utiles là-bas mais qui chez nous seront très utiles. C’est ce que j’appelle apporter une goutte d’eau dans le désert. Apportons donc cette goutte d’eau, de connaissances en tout temps, en tout lieu. Donc le CATi que va nous offrir le ministère des eaux et le ministère des mines, de l’industrie et technologie, était l’outil stratégique pour le développement de notre pays et je pense que cet outil n’est simplement pas bien connu et c’est la raison pour laquelle nous pensons qu’à l’occasion des innovations week, il faudrait que les camerounais apprennent à connaitre ce qu’ils peuvent faire des choses. Ce n’est pas une question de sortir de polytechnique ou je ne sais pas quoi. C’est une question de savoir ce que l’on peut faire d’une invention élémentaire pour changer notre vie. » dira Monsieur Mezom Melouta.

L’ESTAD est la 16e institution du supérieur sur plus de 450, publics et privées que compte le Cameroun à avoir bénéficié de ce programme, en seulement 2 ans d’existence. L’ESTAD aujourd’hui bénéficie des technologies de pointes, l’intelligence artificielle, afin de rendre réel ce côté université connectée.

Bénie Mabella parle du bien fondé de CATI dans la société Camerounaise en général. « Le CATi est un grand projet qui a pour but de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation et faire en sorte que les camerounais puissent se développer, développer leurs compétences tout autour de ce grand projet. Le CATI peut aider le soutien à la recherche, il offre aux chercheurs camerounais des ressources et infrastructures technologiques de pointe pour pouvoir mener leurs travaux de recherche. Ce grand projet permet d’encourager l’entrepreneuriat. Donc en gros le CATI fournit un soutien aux employeurs camerounais en les aidant à développer leurs idées innovantes mais surtout à les transformer en produits et services concrets. En fait cette formation est très importante elle a pour but de renforcer les capacités. C’est que le CATI c’est tout un programme, un centre d’appui à l’innovation et à la technologie. Raison pour laquelle l’ESTAD aujourd’hui met en place cette formation-là afin de pouvoir acquérir des connaissances et des compétences nécessaires pour pouvoir contribuer à la croissance économique du pays. Et le dernier point pour le CATI c’est de promouvoir le développement durable en favorisant l’innovation dans le domaine de l’énergie, de l’agriculture durable, de la gestion des ressources naturelles. Donc que, la stratégie 360 qu’on a mis en place avec l’ESTAD attend de pouvoir mettre en place un plan d’action qui pourra propulser l’école à une vitesse supérieure.  Nous avons conçu un outil sur mesure afin de pouvoir suivre carrément l’activité dans l’école. L’outil permet aux étudiants de pouvoir suivre leurs cours et aux professeurs d’arriver à suivre le travail de leurs élèves et aussi derrière d’arriver à piloter la performance de cet outil-là. »

Alors, Venez participer à cet évènement qui peut changer votre vie. « Il y’a une connaissance commune dont l’enfant était très souffrant et c’était une blessure diabétique, un jour, je ne sais pas trop pourquoi, et je suis allée prendre une petite feuille que je connaissais quand j’étais tout petit. J’ai pris un petit marteau, j’ai essayé de sécher la feuille, j’ai pris le marteau, j’ai commencé à taper dessus. J’ai juste eu le volume d’un petit flacon de nivaquine, je ne sais pas moi. J’ai envoyé à ce cousin, il a appliqué sur les blessures diabétiques de son enfant et les blessures ont guérit en moins de deux semaines. Nos grand-mères ont plein de ces choses-là. Nous devons protéger cela. Il s’agit d’un patrimoine que l’humanité nous a donné. Je souhaite que nous apprenions à protéger ces biens-là, le CATI va donc nous apporter cela. La formation de haut niveau que les gens vont avoir dès mercredi, portera sur les mécanismes de protection de ces choses que nous négligeons. A l’aide de la digitalisation, je peux vous assurer que, tout ce qui circule là si vous gagnez seulement 0,000 1 dollar, multiplié par 1 milliard, je ne sais pas ça fait beaucoup d’argent quand même. Je ne vous ai pas dit de taxer cher mais ça fait beaucoup d’argent. A la fois pour la grand-mère mais à condition de reconnaitre, de dire que c’est ma grand-mère qui était du côté de Nguelemedouga, c’est elle qui m’avait montré cette feuille. Nous sommes ces descendants parce qu’il faut aussi protéger les autres choses. Donc c’est ça que nous devons apprendre à protéger. Le Cameroun est un microcosme de tout cela. Mélangez le culturel au sous-sol vous mettez tout ça là à la quatrième dimension du Cameroun que j’appelle donc le fameux 237 qui est un espace virtuel mais qui existe. Vous ajoutez donc cette dimension-là, je vous dis que le Cameroun se lèvera et il va se lever. Donc voilà ce que le CATI va nous amener, voilà ce que l’organisation de la propriété intellectuelle va nous donner. C’est donc au-delà de la technologie qui est vers mars et Jupiter et qui a encore… » a ajouté Monsieur Mezom Melouta.

 

Programme de l’ESTAD Innovation Week 2023

Lundi 22 mai

9H : Lancement du Concours du meilleur stand Etudiant

10H-12H : Conférence de presse de lancement

12H-13H : Visite des stands et du campus

Mardi 23 mai

10H-10H30 : Accueil des participants

14H-15H : Conférence avec le professeur Olivier Sosso sur « les aspects pratiques des problématiques des énergies au Cameroun »

Mercredi 24 mai

10H : Arrivée du représentant du ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique

Début de l’atelier, prière

Proclamation résultats du concours et remise des trophées par les officiels

Photo de famille et visite du campus avec un point d’honneur sur le CATI

Exposé 1 : présentation du projet de mise en place des CATI

Jeudi 25 mai

10H30 – 11H30 : Conférence du professeur Nyobe Jean Maurice, directeur adjoint de l’école polytechnique de Douala. Sous le thème : « le Cameroun dans la géopolitique des énergies ».

12H30-13H30 : Conférence sur les TIC

14H : Visite libre

Plus d’infos :

+237 696 98 48 98 / 674 23 83 06

Leave a Response