hello@kamermoov.com
mardi, juin 18, 2024
Aka!News

Lady B si l’on échoue ce n’est pas la faute au Président de la République

C’est sa dernière livraison musicale; Lady B dans cette envolée sonique, plutôt digeste et teintée de maturité comparée au style Hardcore qu’on lui collait comme étiquette, nous rappelle qu’il est bien trop facile de rejeter la faute sur le Président à chaque fois que les choses ne marchent pas et quand on a échoué. Le titre « C’est la daute à Pa’a Biya » octroie ainsi la casquette d’avocat à la rappeuse Lady B, tant elle défend le Chef de l’État dont elle imagine en avoir assez de ses millions d’accusations et plaintes. Paul Biya, un nom devenu slogan voire un phénomène, tellement il est scandé dans la rue, les réseaux sociaux, les médias, et même sous d’autres cieux. On a donc tôt fait de lui imputer la misère des uns, l’échecs des autres, bref, le malheur de tout un pays. Contre tout celà, Lady B s’insurge. À travers ce single, elle cris donc haut son soutien, à l’heure où les maux les plus décriés sont
Le tribalisme, la jalousie, les détournements de fonds publics, le sous-développement, le manque de routes, etc. Lady B chute en nous invitant à prendre conscience et en appelle à notre sens de la responsabilité mais également notre élan patriotique: « Pa’a biya c’est aussi l’enfant de quelqu’un hein. Il va finir par go un beau jour tranquillement avec la volonté et la grâce de Dieu. Ce n’est pas ça qui va tout changer par magie. Chacun de nous doit changer. Aimer son prochain, balayer devant chez lui. Remercions le Seigneur de nous faire comprendre que nous sommes tous dirigeant du Cameroun. Chaque père de famille, chaque mère, chaque enfant dirige le Cameroun, quelque part à son niveau. Que dieu bénisse notre beau pays le Cameroun, terre de nos ancêtres ».

Leave a Response