hello@kamermoov.com
samedi, janvier 28, 2023
News

DREAM : Compile DREAM : « si on est là aujourd’hui, c’est pour demain etre là

Sur une pochette colorée, des visages juvéniles avec sur les lèvres un sourire et au bas des noms qui peuvent pour certains vous sembler inconnu mais qu’il faut dorénavant retenir : Joe Patenzo, C-minaire, Sidney, Wilfried et l’amazone Lady b.


Bienvenu dans l’univers de Dream, le rêve devenu réalité, la compile hip hop tant attendu et produite par Edgar Yonkeu pour le compte de Direct Music.


Dream c’est sept mc’s férus de hip hop, booster par l’envi de réussir et l’espoir qu’un jour ça paye. Tout a commencé par un concours diffusé sur les antennes de la télévision nationale (CRTV) pour aboutir à cette compile de 13 titres réalisées selon les règles de l’art avec aux commandes l’inamovible Edgar Yonkeu, soucieux de donner au public un produit de qualité et surtout vulgariser un hip hop qui se veut novateur.


La compile s’ouvre sur une belle arrosée par la séduisante voix de Sidney qui invite les mélomanes à la danse car Dream c’est surtout ce côté festif. Sur le track 2 c’est le sulfureux  ‘‘Eh oh’’, l’hymne de la compile, qui dévoile le temps d’un featuring la complémentarité entre les artistes de la compile. Wilfried quant à lui se réserve le droit du track 3 sur lequel il présente le visage triste du monde, de la vie en se demandant « comment refaire la terre ? C’est vraiment nécessaire ». Aussi nécessaire que d’écouter la plage 4,  » j’attendrai le temps qu’il faudra « , interprété par la talentueuse Lady B seule femme présente sur la compile et qui  ne  se laisse pas ravir la vedette par les autres mc’s. Sur les plages 5 et 10 les fans de rap hardcore seront bien servi par le flow percutant du lyrical killer Joe Patenzo, qui propose ici un rap très égotrip, un message aux mc’s car  « on ne teste pas le Joe ».


L’ambiance très festive de la compile atteint son paroxysme lorsque le groupe C-minaire dans son envol vient mouiller le maillot avec son hymne ‘‘l’envol du c-minaire’’, très connu des mélomanes de Yaoundé et Douala. Jah Ram et ses deux compères (Bad Djez et Bouddha) nous prouvent que malgré les assauts du temps, les trois mc’s du quartier manguier sont restés égaux à eux même. Et d’ailleurs leur deuxième titre très folklorique ‘‘peuple bassa’’, à la plage 11 du cd est une belle illustration de leur rap identitaire à copier par ailleurs par les autres rappeurs du bled. Impossible aussi de survoler cette compile sans laisser traîner une oreille sur le délicieux ‘‘Mboa su’’ chanté à la plage 9 par Wilfried.


Par ailleurs, en plus de l’intro, en écoutant cette compile les mélomanes se régaleront encore des magnifiques accords vocaux du chanteur Sidney sur ‘‘on va danser’’ (track 7), ‘‘monalisa’’ (track 11).
Au final, c’est une belle œuvre de l’esprit, une véritable purée de talents musicaux qui nous est servi pour le bonheur de nos tympans. Et malgré les multiples problèmes qui ont suivi après la sortie de la compile, le mérite de Dream c’est d’avoir donner une certaine visibilité aux sept artistes qui y ont prit part. et le public quant à lui ne saurait être déçu même si l’on pourrait se demander toute fois pourquoi un groupe comme C-minaire n’a pas proposé aux mélomanes de nouveaux titres en lieu et place de ‘‘l’envol du c-minaire’’ que l’on fredonne depuis des lustres. Néanmoins, nous on aime le rêve Dream, c’est un beau rêve musical alors « si t’es dans la vibe…danse avec nous sans histoire »

Leave a Response