hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
News

Dannystar : Le Rap de l’ouest a son Roi : Dannystar

Ce qui freine en grande partie l’évolution du mouvement rap au Cameroun, c’est que la plupart des acteurs bloquent leurs initiatives dans l’ « axe Douala-Yaoundé ». Les promoteurs d’évènements, les animateurs, les rappeurs…on oublie le plus souvent que dans ce qu’on appelle abusivement « l’arrière pays », des choses étonnantes se passent tranquillement.


C’est dans ce sens que nous avons voulu porter le dévolu sur la région de l’Ouest. Cette région qui reste à l’ombre du « show business », et dont la plupart des leaders de ce mouvement en sont originaires. Le malheur c’est aussi qu’aucun d’eux n’a jamais songé y retourner même pour faire un simple tourisme. Phatal Prophète qui semblait représenter le mouvement dans cette région, a lui aussi changé de cap et a préféré plier ses bagages pour se bloquer dans l’axe Douala-Yaoundé.


Mais depuis 2004, dans le département du NDE, plus précisément à Bangangté, un jeune rappeur du nom de Dannystar construit sans bruit ni gloire son royaume. Pourtant il n’avait que 16 ans, il a mis sur pied l’un des tous premiers labels de rap dans cette région. A 18 ans, il devient l’un des plus jeunes producteurs et promoteurs rap au Cameroun. En cette année 2006, il organise la première édition du Hip Hop Groove, et produit une compile rap d’une dizaine de titres. Cette compile fait toujours partie des premières dans ce mouvement au Cameroun. Son label X-Ray Entertainement, qu’il tient des mains de fers avec mon collaborateur de toujours Luv Marley a déjà fait parlé de lui à tous les niveaux. Le Hip Hop Groove est aujourd’hui à sa 7e édition, et a déjà mis sur scène des grands noms comme Phatal Prophète, Duc Z, One Love, Franklin…


Dannystar, artiste rappeur, producteur de son, promoteur culturel, ceux qui ont travaillé avec lui disent de lui qu’il est tout simplement un génie. Le 11 septembre 2013 à Bangangté, son quartier général, il a présenté officiellement son street album, 4 ans après son premier maxi. L’album intitulé « du sacrifice à l’artifice », est un album riche en couleurs, en pensées, et en propositions. Il se réclame être un artiste engagé, qui compte contribuer à l’avènement d’un « Kamerun » comme il l’aime bien l’écrire, digne de ce nom. Dans le choix des armes, lui il a opté pour un MPC, un Micro et un stylo. Son studio « Studios Lovers », a déjà accueilli des dizaines d’artistes de tous les genres, qui viennent bénéficier du savoir faire de Dannystar afin de donner de sens et de la puissance à leurs œuvres.


Comme pour dire qu’à l’ombre du « show business », il existe ceux qui travaillent dans le souterrain comme les mineurs du germinal pour faire un jour éclater le soleil de mille feux. N’est ce pas là la définition même du nom de son label since 2004 ? « X-Ray ENtertainments ».
« Avec toi ou sans moi, grâce à Jah le hip hop chouquera » Dannystar

Leave a Response