hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
On Djoss

Dj Kader : « la troisième édition festival Woïla Hip Hop sera explosive »

Dj Kader, responsable artistique de 2H Kulture parle de la 3ème édition du festival Woïla Hip Hop prévue du 30 au 31 décembre à Garoua.


Dj kader, peux-tu nous présenter la 3ème édition du festival Woïla Hip Hop ?
Le festival aura lieu du 30 au 31 décembre à Garoua et sera parrainer par le doyen Dj Bilik qui est l’un des précurseurs du mouvement hip hop au Cameroun.
Pour ce troisième anniversaire, deux concerts, une compétition régionale de danse urbaine et des rencontres professionnelles seront au menu afin d’offrir au public du Nord des moments festifs et de dessiner un trait d’union entre les artistes, les créateurs et le public.


Quelles sont les particularités du festival cette année ?
Il y’a plusieurs innovations. Premièrement, le festival a choisi de mettre en avant quatre segments des cultures urbaines à savoir : le rap, le slam, la danse et le deejing. Deuxièmement, le festival quittera les salles à la rencontre du public à travers deux concerts gratuits en plein air. Ceux-ci se tiendront respectivement au terrain de basket de la Maison des Jeune et à l’esplanade de l’hôtel des postes. Enfin, le dimanche 1er Janvier, le festival joue les prolongations et se décentralise de nouveau au Club Cicam (Cotonniere industriel du Cameroun, NDLR) pour un « after show » à l’occasion de la « Nuit du Boucan » qu’organise la Jet Set de Garoua.


Quels sont les artistes présents à Garoua pour ce 3ème round du festival ?
La playlist est composée d’artistes camerounais, centrafricains et tchadiens qui feront bouger tout le public du Nord: DJ Bilik, Sumanja, 1.9.8.5, Habib du Bled, Princesse Kadidja, Xylem, les Lycans, 2D kost et le slameur Croquemort du Tchad, As Kotangbanga de la RCA. Les artistes locaux assureront la première partie du spectacle.


Quel est l’objectif du festival Woïla Hip Hop ?
Le festival Woïla Hip Hop est un tremplin, alliant jeunes talents et artistes confirmés. C’est une plateforme de rencontre et d’échange qui permet de vulgariser les différentes composantes de la culture urbaine et favoriser la circulation des artistes en zone Cemac (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, NDLR)


Aujourd’hui le financement dans le secteur culturel se raréfie. Comment arrivez-vous à tenir la barque ?
Chaque édition est un challenge pour nous et la passion est notre carburant. Le hip hop peine à attirer les mécènes et sponsors au Cameroun, cela nous l’avons compris. Face à ça le festival Woïla hip hop s’autofinance et le budget est complété par ce que nous donnent certains partenaires qui nous suivent depuis la première édition en 2009. Mais dans l’ensemble c’est dur tout ça.


Un mot à propos de l’association 2H Kulture organisatrice du festival ?
2H Kulture est une association constituée de jeunes dynamiques qui s’est  donnée pour mission de développer la culture urbaine dans le Grand Nord, de structurer l’ensemble de ses composantes et de renforcer les capacités de ses acteurs. Tout cela dans le but d’améliorer la qualité des productions artistiques des artistes du Grand Nord Cameroun, de faire mieux connaître au public local la culture urbaine,  et d’en exporter les productions locales à l’international.


Un contact ?
Retrouvez toutes les infos sur www.festivalwoilahiphop.skyrock.com et sur www.kamerhiphop.com
Cameroun : +237 96077524 / +237 93082615 / +237 77118669
Afrique : ebah_essongue@yahoo.fr / kader_yodi@yahoo.fr


 

Leave a Response