hello@kamermoov.com
dimanche, janvier 29, 2023
On Djoss

Etiya Ru : « La musique est un partage, pas une compétition… »

En spectacle à Yaoundé le 21 Avril 2012 au Centre Culturel Savanah en compagnie de Lady B et d’une vingtaine d’artistes, l’artiste Etiya Ru s’est confiée à nous.



Bonjour Etiya Ru, en quelques mots peux te présenter à nos internautes ?


Bonjour à tous les internautes de Kmaerhiphop.com. Je suis Angoula Rachel Ursule,  je suis une fille béti originaire de la haute sanaga. Juste une jeune femme très dure au premier abord mais, sensible à l’intérieure. Si t’es lover, loveuse , alors bienvenue dans l’ univers de Etiya Ru.


Comment arrives-tu à la musique ? Parle-moi de tes débuts ?


J’ai toujours aimé chanter, peu importe la manière, et ce dès mon plus jeune âge. Mais mes premiers pas dans le monde de la musique et de ses “affaires” remontent au zicmeup tour en France, et à mon premier single zouk « Amène-moi » signé love production  » j lov  » un producteur antillais. Ce fut le commencement…..En ce moment Etiya Ru était encore connu comme une chanteuse des îles ce qui n’est pas le cas. Tellement choquée je me rapproche maintenant de la culture de mon pays et je fais la rencontre de lady b, une artiste certes différente de ce que je fais « zouk, rnb » elle est « hiphop, rnb ». Lady b c’est une femme forte et moi une jeune femme fragile qui rêve encore du prince charmant. C’est dès lors qu’on décide de créer le zouk hiphop pour ne pas dire « zouk décalé » qui est le thème de mon album  » Onde sensuelle » déjà disponible en France.


Le 21 Avril, tu seras en spectacle à Yaoundé (au Centre Culturel Savanah), comment prépares-tu cet événement ?
Bah!!! Comme à chaque évènement on stress car on doit toujours donner le meilleur de nous même. Les gens nous aiment et nous font confiance pour cela on bosse dure pour leurs rendre cet amour mais encore plus fort ; car c’est grâce à tout cet amour qu’on se sent confiant et déterminé. Avant j’étais considérée comme une artiste d’ailleurs. Mes frères et mes sœurs m’ont reconnu  » l’amour que vous me donnez je vous le rendrai « .


Tu partageras la scène avec Lady B, ne craints-tu pas qu’elle vienne te ravir la vedette ?
Je m’attendais un peu à cette question …pour répondre …ceux qui m’ont suivi dès le début savent que pour moi la musique est juste une passion donc un état d’esprit. Si une personne (ce qui n’est pas le cas de lady b) décide de se ramener en tant que…..bah c’est son problème. Si j’ai choisi  lady b c’est parce qu’on travail ensemble depuis des années. Elle a participé en studio pour l’enregistrement de mon album (chœurs et feat donc elle comprend ma musique). Nous on vient ce soir là pour nous amuser et partager avec le public. Après ceux qui veulent nous diviser perdent leur temps il y en a qui ont essayé ça n’a pas marché d’autres le feront, ça ne marchera pas. Il est temps que les camerounais comprennent que la musique est un partage pas une compétition.


Tu as également invité pas mal de jeunes artistes (Mastah Suprêm, D.O.S Legar, Ivee, Phatal…) ça fait quand même trop… pourquoi avoir invité tous ces artistes ?
Il n’y a jamais assez,  je rappel déjà que ce n’est pas un concert ordinaire mais un évent urbain « top kamer 2h » donc ce sera une scène urbaine. Demande à Alberto les clés il vous expliquera  » les mots ». phatal est un poète de rue il nous expliquera tout ça le j –j. one love a un style à part, mastah suprem apportera sa part d’ombre, si tu cherches ivee ce soir tu le trouveras il est inévitable et puis il y a un jeune protégé qui s’appel ulrich c’st un lover tout comme moi, dos legar demande à tous les jaloux de baisser la garde. Ce n’est pas par hasard, tous ces artistes ont en eux ce qui fait partie de moi. J’aime les mots, j’ai appris beaucoup de la rue, j’ai un style à part, on veut me faire de l’ombre, mais quand on me cherche on me trouve. Je suis tout simplement une loveuse love moi je te love. Je suis dans la logique de dire que ce n’est pas parce qu’on est plus connu qu’un tel ou un tel qu’on est forcement meilleur.


Qu’est ce que tu promets au public qui viendra te voir ? C’est ton premier spectacle à Yaoundé ?
Pas vraiment mon tout premier spectacle mais un premier bébé. Je m’ouvre un peu plus à ma famille qui est le Cameroun. Ils auront en exclu tous les titres de mon album. Parler de show même si on va s’amuser, ca fait zarbie de parler que de show parce que c’est bien plus que ça. Tout ce que je promets c’est de rendre à mes fans l’amour qu’ils me donnent car c’est grâce à ça qu’on a la force de continuer.  » On va s ‘amuser « 
En dehors de cet événement, c’est quoi ton actualité ? Un album en préparation… ?


Un album est déjà disponible il y a deux semaines en France et dispo au camer fin avril. Entre temps on se produit à gauche et à droite. Le plus important, tout ceci m’a permis de réaliser que  » c’est dans tes racines que tu trouveras la force de comprendre » kund’ éyala. Je voulais aussi remercier kamer hiphop de promouvoir la culture camerounaise car les artistes en ont vraiment besoin. Les camerounais ne font pas que du bikutsi il y a aussi des talents hiphop, zouk, rnb et autre. C’est ça la vrai culture de chez nous donc il faut que certains arrêtent de monopoliser notre culture.


Quelques contacts utiles ? (adresse mail, lien facebook…)


etiyaru@yahoo.fr
www.etiyaru.com


Ton mot de fin ?
Comme je le répète et le redis il faut toujours croire en ses rêves.


Etiya Ru, kamerhiphop te dit merci et te souhaite bonne chance dans la suite de ta carrière et bon spectacle.


Merci et à la prochaine.

Leave a Response