hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
On Djoss

Thierry Olemba : « Je rentre de mon voyage aux Etats-Unis…»

Rentré de son tout récent voyage au Etats-Unis où il était invité par le Ministère de la culture et l’ONU, nous sommes allés nous enquérir de l’actualité du human bigbox, le sieur Thierry Olemba.


Où en es-tu actuellement T.O, avec ta carrière ?
Actuellement je prépare une tournée à l’étranger, déjà il faut rappeler que mon single  La Paix est là depuis le début Avril, comme son nom l’indique il parle de paix, et je suis en studio en ce moment pour peaufiner mon prochain album qui sortira probablement d’ici le mois de Juin.


Tu as marqué les esprits avec ce que tu arrives à faire grâce à ta bouche, des comme toi, est-ce que tu en as croisé quelques fois, surtout de jeunes talents ?
J’en ai décelé plusieurs mais malheureusement ils sont tout le temps en train de lâcher prise. Moi je n’ai pas lâché parce que déjà à la base je suis rappeur ; mais j’ai aimé ça et je le fais depuis l’enfance. Alors je me suis dit, autant mieux continuer, encore qu’il n’y a pas de bigboxeurs au Cameroun. Puis il a fallu aller plus loin, ne pas se limiter à être un simple bigboxeur mais devenir un human bigbox ; c’est ça qui justifie le fait que je fasse des effets spéciaux, des habillages, des jingles, des spots etc.
On peut dire que ce don t’a permis de faire de grands voyages à travers le monde…
Oui, aujourd’hui voilà on est là, on essaye de représenter le Cameroun partout, récemment j’étais aux Etats-Unis invité par le Ministère de la Culture et par l’ONU. J’ai également été à Abidjan en Côte d’Ivoire, à Dakar au Sénégal, à Brazzaville au Congo voisin, à Kinshasa en RDC, au Nigéria…, tellement de pays j’ai fait, et j’en suis fier.


Comment arrives-tu à reproduire des sons avec une telle facilité, ça doit être  le fruit de plusieurs années de travail sans doute ?
C’est vrai qu’aujourd’hui pour moi c’est la routine, mais faut avouer qu’au départ ça a été très compliqué, parce qu’il fallait faire l’agencement de plusieurs instrus à savoir guitare, batterie, charleston, percussion…, mais je le fais plus aisément aujourd’hui, c’est-à-dire que quand j’écoute un nouveau truc, j’essaye de prendre la gamme, la tonalité et tout…, voilà, c’est la routine quoi.


Combien de temps cela prend-il pour maîtriser tous ces instrus ?
Honnêtement, ça dépend de la volonté de tout un chacun. Pour ma part ça fait 22 ans que je le fais, je ne peux pas vous dire si ça fait 22 ans que je l’ai travaillé, mais je travaille tous les jours. Si on a beaucoup de volonté et qu’on travaille énormément, on peut être bon même dans 6 mois pourquoi pas…

Leave a Response