hello@kamermoov.com
jeudi, décembre 8, 2022
On Djoss

5è-tez Venimeux : « Maroua est un vivier de talents »

Etudiant à l’Ecole Normale Supérieur de Maroua, 5è-tez est également un rappeur particulièrement venimeux au mic. Kamerhiphop l’a rencontré à Maroua.


5è-Tez peux-tu te présenter aux internautes ?
Merci à kamerhiphop pour ce big up au hip hop de Maroua. Je me nomme 5è-tez Venimeux et je suis artiste rappeur basé à Maroua. Je débute dans le rap en 2002 en écrivant mes propres textes dans lesquels j’exprimais mes pensées et la perception que j’ai de la société camerounaise.


Qu’est ce qui t’a motivé à choisir le rap comme discipline artistique ?
J’ai choisi le rap d’abord en raison de ma jeunesse à l’époque car pour moi c’était la musique jeune par excellence et par identification. Mon choix a aussi été guidé par cette conviction selon laquelle le rap était ce qu’il y’avait de mieux pour exprimer ses frustration à l’égard même de l’injustice sociale ambiante dans notre pays et essayer de retranscrire les réalités camerounaises.


Récemment tu as sorti un pré-album. Pourquoi parler de pré-album alors que tu pouvais juste sortir un album pour faire simple…
Pour moi un album est un projet très ambitieux qui exige un certain sérieux et des moyens. Pour mon cas, j’étais seul à piloté ce projet d’album. Et un penseur dit qu’on ne se libère pas seul, personne ne libère autrui, les gens se libèrent ensembles. Donc moi je me suis dit que pour que mon produit puisse exploser et se vendre il fallait que j’ai avec moi des mécènes qui s’intéressent au mouvement hip hop afin qu’ils me produisent. C’est dans cette optique que j’ai sorti un pré album pour me faire connaitre et atteindre au mieux d’éventuels producteurs.


A ce jour quel sont les résultats de toutes ces démarches de ta part vers une éventuelle production de ton album?
Je ne vais pas vous mentir en vous disant que ça a payé. Ce projet de pré album est sorti alors je devais en même temps gérer mes études. Tout cela a un peu ralenti mon travail de prospection. Heureusement, j’ai presque terminé mes études donc je vais m’y remettre à fond pour qu’enfin cet album puisse voire le jour.


Quel est l’état de santé du Hip Hop dans l’Extrême Nord en général, Maroua particulièrement ?
Cela ne fait pas longtemps que je suis à Maroua donc je ne vais pas prétendre connaitre véritablement le hip hop de cette partie du pays. Mais pour le peu j’ai pu voir je constate que les rappeurs ici ne sont pas encore assez aguerris, ils manquent de scène et ils tardent à comprendre l’aubaine que représente le rap comme moyen d’expression et de construction de notre société. Certains rappeurs de Maroua vivent encore à l’ère des clans, ils favorisent la prolifération des petites guéguerres qui ne font pas avancer le mouvement. Tout ça est regrettable et je souhaite que les choses changent car Maroua est un vivier de talents, et qui contribuera à sa façon au développement de la scène urbaine camerounaise dans les années à venir.


Un contact
Pour ce qui est du mail c’est : legrandhiphop@yahoo.fr et le contact téléphonique c’est 77476034. Merci à kamerhiphop et big up à toi Ebah.


 

Leave a Response