hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
On Djoss

Numérica : « j’ai sorti les CD de mon maxi single « Vas-y molo », qui a six titres »

Les prodiges se comptent au bout des doigts dans un pays. Lui, est le fruit du don de Dieu. Et, se définit comme un des facteurs du travail ardu et bien ordonné. Une équipe qui travaille en chaîne sur chacun des aspects de sa carrière qui décolle. Comme dit un autre artiste africain qui fait le buzz en ce moment, « c’est une question d’organisation et de professionnalisme ». Numérica est jeune, bien dans sa tête, poli et intelligent. De son vrai nom Alex Loïc TIENTCHEU, il suit des études en Communication des Organisations à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC). Parfaitement bilingue, Numérica a néanmoins un style qui laisse quelque peu pantois les mélomanes et ses fans. Certains lui prêtent des nationalités telles qu’Ivoirien, d’autres Camerouno-Ivoirien et j’en passe. A lui seul le dernier mot ici. Après les sons : « ça dit koi ? » en featuring avec Prosby pour un premier essai musical ; puis, « Vas-y molo » qui officialise son aura de séducteur aux belles mélodies sous le feu des projecteurs. Voici qu’arrive un phénomène des ondes, « il faut t’enjailler ». Un pur régal. Personne n’hésiterait à investir et soutenir ce jeune au talent providentiel. Numérica vient par ailleurs d’officialiser sa signature sous BELIEVE DIGITAL. Comme l’on fait avant lui, Youssoupha, Irma, Mac Tyer, Arafat Dj, Toofan… Believe est la première société de distribution et de services numériques dédiée aux artistes et labels indépendants, dans 5 continents. Son maxi single est déjà dans les bacs. Ce mercredi 17 Juillet 2013, il est la Guest Star du Safari Club, pour les « Mercredi People » placé sous le thème de Pyjamas Party. Numérica s’est confié à nous, dans un entretien exclusif.


Salut Numérica, how you doing?
Yezai ça va mon frère ça va… !


On te voit depuis sur les chaînes internationales et nationales, tu fais ton show, tu fais ton malin, mais quelle est ton véritable style musical, étant donné que tu es Camerounais 100% ?
En fait, comme tu dis camerounais 100%, là il y’a des gens qui pensent que je suis ivoirien donc… Mais, je ne fais pas purement du Coupé-Décalé, je fais de l’Afro Pop Coupé-Décalé, avec un peu de Kwatt&B ! Kwatt&B, c’est un nouveau style qu’on a adopté, vous allez bientôt en entendre parler. En écoutant mes sons, vous allez vous référer au Kwatt&B et comprendre.


Il est vrai Numérica, tu fais malheur un peu partout en Afrique et même en dehors, à l’occidental. Mais pourquoi ce n’est que des singles que tu sors, n’y a-t-il pas un album en gestation ?
Pour le moment, c’est juste des singles, parce que c’est ce qu’on s’est dit entre mon staff et moi, notre objectif est de sortir d’abord des singles et d’abord d’être connu et après ça maintenant on commence à bosser sur l’album. Mais pour le moment, j’ai sorti les CD de mon maxi single « Vas-y molo », qui a six titres.


Qu’est-ce qui t’a motivé à faire ce style Afro Pop Coupé-décalé, à faire de la musique aussi ?
En fait, je remercie Dieu tous les jours, je n’ai vraiment pas pensé à chanter un jour… je me suis levé un matin, j’ai vu une vidéo sur le net, de quelqu’un qui est allé au Canada et il faisait déjà dans le Coupé-Décalé, il était populaire là-bas et j’aimais bien son style.  Avec le temps, j’ai commencé à apprendre petit à petit et j’ai décidé de me lancer dedans.


Te considères-tu comme une star, Numérica ?
Non, je ne suis pas une star mais je souhaite le devenir !!!


Mais y’en a qui crient, qui dansent, qui reprennent en cœur tes chansons, qu’est-ce que ça te fait de monter sur scène et stimuler ce genre d’émotions ?
Ça fait plaisir, surtout à Yaoundé, dans ma ville ou l’on me voit presque tout le temps. Donc, ça fait vraiment plaisir qu’il y’ait des gens qui aiment ma musique comme ça. Et, quand je vois les réactions des gens dans d’autres villes, j’aime vraiment parce que ça veut dire beaucoup. Je ne savais pas que j’étais connu jusqu’au Nord du Pays. Arrivé là-bas, les gens crient et tout, vraiment ça fait plaisir ! Mais je ne m’estime pas encore star, j’arrive !


As-tu des objectifs de carrière ou du moins un plan de carrière ?
Oui, je souhaite beaucoup travailler avec les artistes internationaux. Je prévois travailler avec certains artistes, pour le moment c’est encore secret, mais on bosse déjà dessus, et puis, j’ai des sons en anglais que je prépare. Y’a des gens qui ne savent pas que j’ai fait la section anglophone au secondaire, donc j’ai des sons en anglais en réserve.


Y’a-t-il une nouveauté à venir, un single prêt à exploser ?
Oui, il y’a le son « il faut t’enjailler ». Le clip arrive ! Vous allez vraiment aimer. On l’a déjà présenté en exclusivité dans certaines villes et soirées…


Tu es venue introduire le frère Sat B qui fait son entrée dans le monde de la musique, comment le trouves- tu ?
Sat B a fait vraiment des progrès, il chante bien, j’ai écouté ses sons et tout ! On a travaillé un peu ensemble, ouais, il chante bien, il est bon.


Merci Numérica, un contact pour obtenir tes CD ?
Oui, la Hot Line c’est +237 97 21 21 36 pour vous procurer le vôtre. Merci à vous.

Leave a Response