hello@kamermoov.com
vendredi, décembre 9, 2022
On Djoss

Izmo le Rapologue : « Le 10 Août est une date qu’il ne faudrait pas louper à la case des arts »

C’est l’un des Mcs les plus virulents, charismatiques et parfois, trop craints des autres ; Izmo aka Le Rapologue ne saurait alors appartenir à une autre trame d’hiphoppeurs kmer, qui selon lui pullulent malgré tout le marché actuellement. Il est invité au grand show que donnera 1.9.8.5, lui aussi de la même espèce. Rencontré à la case des arts (face lycée bilingue) où devrait se tenir le spectacle, il s’est entretenu avec nous.
L’évènement c’est pour bientôt, mais le soutien se fait déjà sentir de part cette présence aujourd’hui à la case des arts…
Oui, c’est cela ; il faut dire qu’1.9.8.5, de son vrai nom Owona, est mon ancien camarade de Fac’ à l’Université de Soa, et je pense que c’est l’un des maestros de hip hop camerounais, d’ailleurs moi je le reconnais. C’est aussi l’un des maîtres de « 36 Chambres » dont il fait toujours partie. Donc je dirais que la date du 10 Août est un rendez-vous qu’il ne faudrait pas louper, vue déjà les artistes annoncés, il y aura du vrai-lourd et mordant hip hop.


Comment pourrait-on juger l’ambiance autour de 1.9.8.5 ? Serait-il aimé ou plutôt craint par les autres Mcs ?
Je pense honnêtement qu’on l’aime, mais on le craint aussi beaucoup ; vous savez, c’est une grande gueule, voilà pourquoi lui et moi le courant passe, parce qu’au fond on se ressemble beaucoup, il est pétri de talent et surtout très sûr de lui. Et il arrive que les gens n’apprécient pas beaucoup son côté féroce, mais il est plus craint qu’aimé (rire). Mais cela n’enlève en rien le fait qu’il soit un bon rappeur.


Un commentaire sur son projet « Parmi les étoiles » ?
Je l’ai écouté même avant sa sortie du studio, et je me suis procuré l’album une fois dehors. Je trouve que nous ne consommons pas nos œuvres chez et c’est dommage ; même au niveau de la promo, j’estime que cet album méritait mieux car c’est un projet magnifique. L’une des chansons à l’intérieur est dédiée à sa maman, c’est un titre qui me fascine grave car les mots y sont poignants et tellement bien écrits…


Que devient la carrière d’Izmo ?
On peut juste dire que tout va… C‘est-à-dire que c’est plutôt moyen pour l’instant, en tout cas on attend toujours la grande expansion, sinon pour ce qui est de l’aspect scéno’ (scénographie) tout va pour le mieux. Jusqu’ici j’enchainais les scènes, mais le deuil récent de ma maman m’a un petit peu démoralisé… Cela dit, je remonte petit à petit et il y a un projet sur lequel je me concentre ces derniers temps, le titre c’est « Au bord de la mélancolie », j’ai pu déjà faire 7 titres… Mais il y a le titre « Du sacre au Massacre » que je viens de boucler avec le frère Boudor, c’est une analyse sur les chefs d’états africains qui sont toujours applaudis quand ils prennent le pouvoir, mais une fois le dos tourné sont accusés de détournements de fonds et de crimes contre l’humanité. Sans oublier les feauturings comme « Loin des yeux, encore plus proche du cœur » avec Lisa (jeune artiste de Douala), Bibiane Sadey (la fille de l’autre), et X-man. Mais très prochainement je ferai d’autres feats avec notamment Dja o Mic sur le titre « Cameroun/Comores », une sorte de rapprochement des réalités des deux pays.


C’est le tout prochain album d’Izmo ?
Bah, pour l’instant je n’ai encore rien décidé ; ça pourrait être un album ou peut-être un maxi, on verra.


Et pour ce qui est des prochaines dates de spectacles, après bien sûr celui du 10 Août prochain avec 1.9.8.5 ?
Oui, déjà le 9 Août je suis à « Maison Mère » (Mini ferme Melen) pour soutenir le frère Xzafrane, le 20 Août je suis au Madison, le 25 je serai à Ndjombé-Pendja, le 27 je repars pour Kribi, j’ai également été sollicité pour le festival Ouaga Hip hop au Burkina Faso, donc pas mal de dates sont callées.


On lit sur ton T-shirt « Sahvane », une artiste qui monte aussi ces derniers temps ; c’est quoi l’histoire avec elle ?
(Rire) Il faut déjà rappeler que c’est moi qui ai découvert Sahvane, c’est encore moi qui l’emmène au Kouba Lanta de Boudor à Douala, ce dernier a tellement apprécié sa prestation qu’il a pris sur lui de la produire. C’est un peu ça l’histoire. C’est une artiste très talentueuse et je suis très content qu’elle ait pu trouver sa voie.


A quand les premières vidéos ?
J’espère qu’elles seront prêtes cette fin Juillet ; il faudra juste que les techniciens les livres à temps, et vous aurez les nouvelles vidéos d’Izmo le Rapologue sur toutes les chaines. La toute première raconte l’histoire de « Carine », une jeune adolescente frappée du cancer des seins, j’y joue le rôle du docteur comme d’habitude. C’est un peu grâce à l’hôpital de la Caisse qu’on a pu réaliser ce vidéogramme car la CNPS avait répondu favorablement à notre demande relative à des locaux d’hôpital pour le tournage. C’est une collaboration NS Pictures, African Kings d’Akabi et Regis.

Leave a Response