hello@kamermoov.com
dimanche, février 5, 2023
News

Kamerhip-hop Show 2, pari tenu !

Après la première édition du 17 octobre 2009, le Kamerhip-hop Show acte 2 (qui s’est déroulée le samedi 19 Décembre 2009 au CCF de Yaoundé) a une fois de plus drainé du monde. « Malgré Yafé (Yaoundé en fête) ou s’est produit Neg Marron et Lynsha, nous avons réussi à faire salle comble. » déclare Lino, responsable com de l’événement. Tous les artistes programmés ont répondu présent à l’exception de Black J-Gy et No Name qui ont été remplacé vaillamment par deux étoiles montantes de notre hip hop à savoir 1.9.8.5 Matricule Hardcore et Mastah Suprêm.


Jay N, l’original


Avec un style propre à lui, Jay N a laissé une très bonne impression au public. « C’est ce qu’on demande aux artistes à savoir : faire le show et être original » lance un spectateur qui l’a vu sur scène pour la première fois et qui en est devenu fan « c’est la première fois que je le vois sur scène, pour vous dire la vérité, je suis sous le charme… malgré l’état du matos » ajoute t il.


Jay N sur scène


Bois d’ébène, Amina, C-minaire, Just One,  Sniper, la phraz slam… tous ont assuré


En matière de show, tout le monde ou presque est unanime, les artistes de zomloa Records sont parmi les meilleurs et Bois d’Ebène (Teddy Kunta et Dabblack shivaz) nous l’a prouvé. Leur complicité sautée à l’œil. La Cité M a toujours été le bastion des talents du hip hop kamer. Pour preuve le couple Amina-Kreery et le trio Bad Djezz, Boudha, Jah Rahm (c-minaire), ont assuré. « C-minaire kit kat girl c’est la tuerie, le remix de l’envol avec oshi, c’est la bombe. Amina-kreezry, c’est fantastique ; Manguier faut pas test man » clame Alfred Noubi, rappeur en herbe habitant le quartier manguier. Il faut saluer au passage la très belle prestation live de Just One qui a séduit le public du CCF à travers ses ballades envoutantes sur des accords de guitare acoustique et de percussions rythmiques. Les danseurs et les slameurs n’étaient pas en reste, avec des belles prestations.


C-minaire et Kit Kat Girls sur scène


Sultan Oshimihn, comme un roi


Véritable icône de la jeunesse camerounaise, Oshimihn n’a pas failli à sa réputation d’artiste du peuple.  Un seul son personnel et un feat avec le groupe C-minaire ont rendu le public dingue « oshi, rien à dire c’est le roi, respect. T’as vu son protégé ? Une pure merveille » murmure quelques jeunes artistes visiblement fans.


Le matos, le maillon faible


« Nous avons reçu un nouveau matériel que nous comptons installer en janvier » disait l’un des techniciens du CCF. Bien que renforcé le matos a été le maillon faible de cette deuxième édition. « Au fur et à mesure que le spectacle montait en puissance, le matos se détériorait » regrette quelques spectateurs.


Krotal, Koppo, Dania… ils étaient là


Cette deuxième édition a été soutenue par des icones du rap et du micro : Krotal, Koppo, Dania, Shy FX, Bashiru et bien d’autres. Vivement la 3e édition annoncée pour février 2010.

Leave a Response