hello@kamermoov.com
vendredi, décembre 9, 2022
News

CU2010 : compte rendu de la rencontre du 23 Novembre

Mardi 23 Novembre 2010, s’est tenue de 17h30min à 20h30min, l’une des dernières réunions  préparatoire à la 4e édition du festival couleurs urbaines (du 26 au 28 Novembre 2010 du coté du palais des sports). Hans Mbong (Directeur Du Festival, NDLR) accompagné de DJ Bilik et Reezbo se sont entretenus avec une quarantaine d’artistes, groupes et managers. L’ordre du jour était : comment faire pour que chacun puisse contribuer à sa manière pour que « CU 2010 spécial 20ans » soit un succès. Comme un seul homme, tous ont promis soutenir malgré le manque de moyen financier. 


Quelques réactions  


Bashiru
« Le festival CU, fait partie de la tradition du mouv hiphop, qui a lieu une fois l’an, c’est l’occasion pour nous de nous exprimer. Les répétions vont bon train. Nous essayerons de parler du hiphop de ramener certaines choses dans les mentalités, une sorte de nostalgie, faire revivre les moments vécus à Africain logik dans les zoulous partys, voila ce qu’il y aura de particulier. Sinon, je confirme ma participation. »


Rage2zvil 
« Nous sommes là aujourd’hui pour que les gens se rappellent que le hip hop, c’est une grande culture qui fait parti de nos vies.  On le fait depuis 15 ans et par tous les moyens on va le faire exister et le faire édifier comme étant un mouvement d’avenir. Rendez vous les 26, 27 et 28 au palais de sport de Yaoundé. »


Nkunkuma 
« Je me sens fortement impliqué car dans ces 20 ans j’ai mon historicité en groupe et en solo, et c’est un devoir de participer à cet événement car sans ce festival nous ne sommes rien donc je me dois d’être là, et je dis à tous mes fans que je serais là je vais soutenir le mouv à fond. Cet événement marquera l’ascendance du hip hop sur tous les autres rythmes, parce que tous les artistes hiphop sont  impliqués.  S’il y avait moyen de filmé on verra que la réunion s’est bien passée, bref on sera là. Que toux ce qui ont nkunkuma dans leur cœur se ramènent je serais la pour soutenir, seul les faux savent. C’est à partir de vendredi 26 novembre ».


Sumanja 
«  L’événement vient à point nommé on l’attendait depuis, et comme c’est une célébration d’anniversaire ça veut dire que tout le monde doit se ramener, doit être là, on dit couleurs urbaines on voit la polyphonie plusieurs races rassemblées qui viennent célébrer un événement important, donc toute la jeunesse est interpellée,  tous les cadres sont interpellés personne n’est discriminé.  C’est la joie, l’amour,  la multiplicité. Couleurs urbaines c’est un événement à célébrer non pas par une seule personne mais plusieurs qui célébreront l’euphorie,  la fraternité, pour un Cameroun prospère. Que Dieu lui-même mette la main dans la patte, comme il l’a toujours fait pour que le mouvement aille plus haut et porte ses fruits. »


Oliveira 
« C’est une année qui est sensé marquer pas mal de choses, et d’événement. On en est à 20 ans et le mouvement en lui même a pris un certain ascendant par rapport aux artistes, aux mécènes, promoteurs et tout ce qui va avec.  Par rapport aux couleurs urbaines on doit faire savoir au peuple qu’on existe, il y a ceux qui ont déjà plus d’un projet comme moi et ceux qui arrive que je Big up, c’est grâce à eux que le mouvement a vu le jour et continu d’exister, en gros sa va cramer, wesh ma greule !!! ».


Ekosystem
« On est en train de mettre le paquet pour que le publique soit satisfait de la prestation d’écosystème, là on s’apprête, on communique autour de nous auprès des artistes Mbitakola, aujourd’hui on est acteurs des couleurs urbaines, 20 ans c’est l’âge de la maturité. »


Rezboo 
« Malgré tous les soucis qu’on a dans l’organisation de cet événement aujourd’hui je vois de la solidarité, entre les rappeurs ya de la solidarité et je me demande comment faire pour garder cet esprit là, tu vois comment sa bavarde sa tchatche, bref le mouv se solidarise, ici l’argent n’est pas le plus important. Ici il faut qu’a la fin du festival on arrive à se mettre en association pour pouvoir faire les choses ensemble, là je suis très ému que Hans a eu à nous contacter, on n’imaginait pas que tous les autres artistes devaient réagir aussi positivement. » 


Dj Bilik
« Couleurs urbaines  en ce jour c’est l’unification, la fédération  de tous ces artistes qui ont contribué aux 20ans de développement de la scène urbaine au Cameroun, pour cela je pense que ce sera un succès cette année, sa va donner une nouvelle mouvance pour 2011 à travers la célébration des 21 ans du hip hop qui arrive à l’horizon au nom de ce mouv nous sommes là en tant que programmateur pour faire en sorte que ce mouv puisse avoir du succès dans le milieu jeunes.  Je remercie Kamerhiphop, Couleurs urbaines et tous les partenaires le ministère de tutelle, malgré les couacs nous espérons qu’en 2011 la jeunesse Camerounaise va gagner. »


Jumper
« Ce qui se passe ici ce soir prouve que les choses avancent malgré les problèmes, sa me fait plaisir de savoir que les gars ont trouvé un plan B, ce qui prouve la solidarité et c’est tout le monde qui se ramène et tous les enfants de la révolution sont là ce vendredi avec le général valsero ne vous inquiétez pas, on vous ramène de la bonne sauce, fierté et motivation, waséééééééééééééé !!! »


Simon Mbey 
« La réunion était très belle, et sa me fait plaisir de savoir que de plus en plus les jeunes se regroupent pour avancer,  évitent de se disperser, sur cet aspect l’avenir est très porteur. Les jeunes ont un mouvement ils sont conscient de l’impacte de leur mouvement de sa portée qui va garantir quelque chose de très beau pour la culture. »


Stone 
« Une fois de plus on est confronté aux réalités locales déjà il y a la bonne volonté mais on bute a l’arrivée car au départ on a oublié de partir avec les moyens , ceci dit les couleurs urbaines auront lieu cette année elles auront plus de couleurs que les autres années par ce quelles auront la couleurs de nos cœurs, car cette année c’est plus un événement basé sur notre amour pour le hip hop, que sur l’amour sur la tune, on part d’ici avec un truck dans le cœur c’est qu’on aime notre hip hop la preuve on décide de sauver  un événement qui le représente. C’est aussi une leçon pour nos ainés car ceux qui décident de le sauver ne sont pas ceux à qui il a donné du buzz c’est ceux à qui il en a pas donner, il n’y a qu’a voir ceux qui sont venus à la réunion il n’y en a aucun qui a un buz concret, mais bon on est en faille et vaut mieux être seul que mal entouré, là on est un et bien entouré ! »


Jah ram 
« Très honoré d’être là car des circonstances comme celle-ci sont rares ma foi, je suis très content de voir la mobilisation de toute la communauté hip hop de Yaoundé, tous ensemble on a essayé de trouver des solutions pour aider monsieur  Hans à faire perduré le festival Couleurs Urbaines. »


Sultan  Oshimihn
« La maintenant on est bien, bien, bien.  26, 27, 28 on est sur les couleurs urbaines, on a réussit et on va le faire j’espère que le public sera au rendez vous, Couleurs Urbaines Forever, pour l’éternité one love ! ».


Fatal 
« Finalement je trouve que les artistes sont prêts a rapper massivement, les artistes ont décidé de participer de se dévouer totalement, ce qui prouve que les artistes Camerounais aiment ce qu’ils font ce n’est pas du bluff ils sont engagés a 100%, c’est vraiment louable. »


Eboo 
« C’est la 4e  année des CU,  et au départ je me disais que ça n’allait pas donner comme les précédentes éditions, mais quand je vois tout ce monde venu assister à cette réunion je trouve que ça va se faire d’autant plus que les couleurs urbaines c’est aussi un lieu de rencontre et d’échange, ça fait plaisir du fond du cœur franchement. »


Patenzo 
« C’est une initiative louable car c’est en même temps 20 de hip hop kamer, en 20 ans on a beaucoup travaillé on a vu des vertes et des pas mures mais aujourd’hui on est la et le bilan est plus que positif, un exemple simple il y a quelques années on comptait les albums de rap sur le bout des doigts , mais aujourd’hui on se retrouve à ne plus savoir qui a un album, ce que je peux dire en ce jour c’est Hip Hop kamer go a Head ».


En conclusion


« Là nous sommes tous réunis pour une même cause, celle de soutenir un festival, notre festival. Un projet fiable. Tous les leaders et la jeune génération de Yaoundé sont venus. Krotal et X Maleya sont à Douala, mais ont envoyé des représentants. Valsero également est à Douala et s’est fait représenter par Jumper. Il sera d’ailleurs sur scène vendredi 26 Novembre au CU. Chacun a accepté les conditions de participation. Pour les artistes de Douala, nous allons les appeler et tout caller. C’est la fête du hip hop kamer. Rendez vous à Yaoundé les 26, 27 et 28 Novembre du coté du palais des sports. » DJ Bilik

Leave a Response