hello@kamermoov.com
dimanche, novembre 27, 2022
News

Buss It Up : l’aventure continue

Et un, et deux, et trois zéro pour le Buss It Up. Le nouveau rendez- vous des mordus du hip hop, du reggae et du ragga était rendu à sa 3e édition samedi 24 Décembre dernier. Un concept novateur visant à valoriser les mouvements sus cités, le Buss It Up, qui a à sa tête Sultan Oshimihn et sa collaboratrice Thérèse, propriétaire du cabaret « chez TEREZ »qui le sert de cadre, se fait un nom de plus en plus dans la cité capitale.


A l’affiche, pour ce qui était de la première partie, une belle surprise nous attendait. Elle, c’est Kate, venue de son Allemagne lointain, toucher du doigt le hip hop camerounais dans son ensemble à travers ses différents acteurs. Programmée en première partie, nous avons eu plaisir à déguster son style jazz-acoustique-soul, plutôt original. Kreezry, Shamir Sunshine et Afrik’1 nous ont également servi du bon flow,  et des phases bien agencées. Après le speech de Sultan, très ovationné, la deuxième partie est lancée, et l’ambiance est de plus en plus hot. Ivee et son camarade Zasta dégagent le terrain, et à tour de rôle, vont passer Yomo, Juddah, Sumanja, Palesto et Daddy Black. Outre le matériel défaillant, les artistes ont donné le meilleur d’eux-mêmes, gérant parfaitement la scène. La 4e édition du Buss It Up aura lieu le 31 Décembre prochain. A la fin du spectacle, nous avons recueilli quelques avis des différents acteurs présents :


Kate : « j’aime le Cameroun… »
Ça me fait plaisir d’être là et d’avoir chanté ce soir. Je suis à mon 3e voyage au Cameroun et c’est dans le cadre de mes recherches que je suis venue ici. Il faut dire que je suis étudiante, à la base, je fais musicologie et anthropologie. Aujourd’hui, j’ai fait plusieurs feats  avec les artistes de Yaoundé, dont  Oshimihn et les autres. Mon album sortira en février 2012, en Allemagne. Je rentre bientôt, mais je reviendrai parce que j’aime le Cameroun, j’ai même appris à parler le Pidgin, le Francamglais (rire).


Tito (STV) « Je reste positif, car le mouvement évolue… »
J’étais déjà là, à l’édition précédente, je suis encore là aujourd’hui, pour soutenir le mouvement. Je trouve que c’est une super initiative qu’a mis sur pied oshimihn , qui est un frère pour moi, au delà du fait d’être un grand artiste. Ce n’est déjà pas facile d’organiser un baptême, quelque chose dans ce genre, alors de là à organiser un concert, un sound system où il faut ramener des artistes, qui ne sont pas forcément payés, qui viennent de leur plein gré, parce que c’est un mouvement qui a besoin de tout le monde. Des initiatives comme ça sont à louer. A Douala, il y’avait le café Secteur A qui faisait des choses incroyables pour le hip hop, parce que les rappeurs ont besoin d’un point de chute, que ces endroits là représentent. A Bamenda, je sais qu’il y’a une scène rap tous les vendredis, je crois, à  Ebolowa également avec mon pote G-Lo, je sais qu’au Nord, ça se passe aussi. Les rappeurs ont besoin de ces scènes pour pouvoir démontrer leur talent, pouvoir s’exprimer, c’est capital pour eux. Je reste positif, car le mouvement évolue, il faut arrêter de dire que les sponsors ne suivent pas, arrêter d’indexer les gens, faut faire de bonne choses, après voilà, la nourriture est servit, on aime ou on n’aime pas.


Ivee « Mon album, l’inévitable est prêt, il sort en février 2012 »
Je suis content d’être là, bonne ambiance, très bon mouvement, déjà Buss It Up nous permet de nous exprimer. Donc je pense que le grand- frère Sultan Oshimihn a eu raison de mettre en place l’initiative. Je viens de faire une superbe prestation avec mon pôte Zasta. Franchement, je ne peux que souhaiter  bon vent au mouvement, quoi. J’en profite pour dire que mon album est prêt, « L’Inévitable », il sort en février 2012. C’est la météorite qui va s’abattre sur le hip hop camerounais, et sur le rap africain. L’Inévitable, c’est Ivee, c’est un gros concept avec beaucoup de collaborations, je vais taire les noms d’artistes, ce sera une surprise, alors soyez prêts à l’accueillir.

Leave a Response