hello@kamermoov.com
lundi, février 6, 2023
News

Ali Boumayé : « j’adore mon look, j’aime m’amuser, j’aime frimer…»

De la danse au chant, il n’y a qu’un pas à faire et ce pas là, Ali Boumayé l’a franchit, sans trop de difficultés d’ailleurs. De son vrai nom Ekwalla Antoine Junior, Ali est né de père camerounais et de mère congolaise. Ce surnom lui avait été attribué parce qu’il voulait faire de la boxe depuis tout petit. Ses potes le taquinaient de temps en temps en entonnant « Ali Boumayé ! Ali Boumayé ! » (Ali tues-le, terrorises-le). Il va alors le garder, estimant qu’il qualifiait mieux sa personnalité de combattant, car il bosse énormément et s’occupe de plusieurs choses à la fois. Chorégraphe, monteur vidéo et choriste, on peut dire que l’artiste ne chôme pas. C’est en 1995 qu’il fera ses premiers pas dans la musique et 1999, il s’envolera pour la Côte D’Ivoire où il poursuivra ses études universitaires. Très vite il y rencontre deux amis camerounais avec qui il formera le « Possi Injection ». Ils sortiront un album, pas terrible certes, mais qui leurs permettra de tourner dans toute l’Afrique de l’Ouest. L’aventure s’arrête avec la crise politique que connaîtra la Côte D’Ivoire et Ali est obligé de rentrer au pays en 2001. Il va alors rencontrer le feu Tom Yom’s qui a la seule radio privée de l’époque, RTM et ce dernier lui suggérera de lui proposer une maquette. L’initiative n’aboutira pas, mais il en fallait plus pour décourager le jeune chanteur, qui ira retrouver ses copains du B.A.L.I Squad avec qui il signera quelques projets. Il va alors collaborer avec les artistes telles Lord Eriko, Obidy Styl, Franky P ou encore Samy le renoi. Aujourd’hui, Ali Boumayé dit avoir beaucoup appris de ses expériences passées et estime être prêt à sortir son premier album solo, attendu dans quelques semaines, sauf changement. 12 titres composent ce produit qui s’intitule « Haute Vibe ». Si le projet est en partie fait par Ali lui-même, l’intervention de Patou Ebongué n’y serait pas à négliger. En attendant, il multiplie les scènes, très importante selon lui, pour mieux jauger le public. Rien n’est laissé au hasard pour ce garçon qui prend très au sérieux sa carrière artistique. Lorsqu’on a fait allusion à son image, c’est sans complexe qu’il nous dit : « j’adore mon look, j’aime m’amuser, j’aime frimer aussi parce que ça fait plaisir de plaire aux femmes… et en tant que chanteur de RNB, je m’habille class et je suis sensuel, même dans la danse ».


Par Darysh


 

Leave a Response