hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
News

Méga Concert D’Akon à Douala à la place du gouvernement

Des stars, nous en avons accueilli pas mal : Passi, Booba, Sefyu, Sexion D’Assaut, la Fouine ou encore Sean Paul…, et l’exhaustivité de la liste est telle que l’annonce d’un « Akon » au Cameroun n’aurait pas surpris grand monde, si ce n’est les plus sceptiques. 

Culturebene, au même titre que kamerhiphop toujours au cœur de grands événements, ont tenu à vous faire vivre ces moments exceptionnels en son et en image, tout en vous relayant les anecdotes comme c’est le cas précisément.Quittée de Yaoundé tôt dans la matinée du vendredi 23 Mars, notre équipe a juste eu le temps de déposer les valises à l’hôtel, afin de regagner l’aéroport international de Douala où nous devions accueillir une icône mondiale de la musique… Chanteur et compositeur RnB, producteur, businessman et philanthrope américain d’origine Sénégalaise, Akon gagne sa renommée internationale dés 2004 avec « Locked up », single de son 1er album « Trouble ». Depuis ce temps, il n’a cessé d’enchainer les succès et aujourd’hui il compte 2 labels qui pèsent de tout leur poids sur l’industrie musicale aux Etats-Unis, « Konvict Muzik » et « Akon Live Distribution ». Guinness Cameroun à travers les produits Smirnoff, offrait alors à ses consommateurs un événement qu’ils ne seront pas prêts d’oublier…, Akon en Live au Cameroun, au prix d’une seule capsule et ce, depuis le 15 Janvier.

Revenons à présent sur l’événement proprement dit ; il est un peu plus de 20h20min quand son avion foule le sol camerounais, en provenance de France, Akon est à Douala…, en chair et en os. Après quelques civilités d’usage, direction l’Hôtel le Méridien où la star séjournera. Bien entendu, une brochette de journalistes nous y attendait. L’attente aurait valu son pesant d’or si la star avait accordé ne serait-ce qu’un peu de son temps, mais on se contentera d’un petit sourire que quelques flashes se chargeront d’immortaliser. « Pas grave !» disaient certains, « il y a encore la journée de demain pour la conférence de presse… », se soulagent-ils.Le lendemain samedi dès 9h, les hommes de medias affluent. La salle de conférence de l’hôtel le Méridien est presque pleine en une demi-heure seulement. A 11h30, Akon occupe son siège à la table principale aux côtés de Steve Gannon, General Manager de Guinness Cameroun SA, Patricia Berthelot Directrice Marketing de Guinness Cameroun et Patrick Mandengué Brand Manager Smirnoff. L’échange se passe plutôt bien et les artistes sélectionnés pour la première partie du concert nous sont présentés : Franky p, Danielle Makeda Eog, Sine, Lady B, Krotal et Tony Nobody. Tito et Kelly White assureront la présentation du show.Une séance photo est même prévue entre l’américain et ces derniers. Rendez-vous est donc pris pour 18h30 à la place du gouvernement à Bonanjo.A 20h30, la place est noire de monde ; plus de 40.000 personnes auraient alors respectés le slogan « Be There », vibrant ainsi à l’unisson avec cette icône internationale de la musique. L’animateur-rappeur Tony Nobody refermera la première partie que Franky P avait ouvert (La première partie a été assurée par :Franky p, Danielle Makeda Eog, Sine, Lady B, Krotal et Tony Nobody, NDLR).C’est précisément à 21h40 qu’Akon bondit sur la scène tout vêtu de blanc, comme un ange tombé du ciel. On ne s’entendait plus, tellement la foule était en délire… au bout de 3 minutes le spectacle est interrompu. L’équipe semble achoppée par quelques pépins techniques qu’il a fallu résoudre pendant une dizaine de minutes. Akon saisi alors le micro pour tout d’abord s’excuser de l’incident et ajoutera que cette fois, il était temps de passer aux choses plus sérieuses. Il va alors se débarrasser de sa veste et le show pouvait continuer. On se serait cru à un concert à la « Michael Jackson »…, un public vacillant, et on assistait à des cas d’évanouissement. L’exaltation de cette foule en furie était telle qu’elle a franchit le rubicond. En ce qui nous concerne, nous nous sommes retrouvés claquemurés au bon milieu des fans déchainés, il n’était pas aisé de tenir en place quelques secondes pour capturer ces moments forts… Avec sa délégation de 24 personnes dont l’orchestre, DJ, accompagnateurs et manageurs, Akon est revenu sur son riche répertoire, pour le bonheur de ses admirateurs camerounais, transportés par une exultation qui avait atteint son paroxysme. Akon prendra une petite pause pour laisser son DJ entretenir le public (comme savent le faire les DJ) le public, qui  lui continuait à donner de la voix. De son retour sur scène, on le retrouve plutôt à l’intérieur d’une grosse bulle que l’on fera parcourir dans la foule. Une fois sorti de sa bulle, le chanteur ne manquera pas de se jeter au public qui à son tour le brandira haut comme pour le magnifier. Après 1h30 de show, Akon et sa délégation quittent la place du Gouverneur, laissant derrière eux joie, satisfaction et euphorie totale.

Hey ! Akon, on espère que t’es reparti avec quelques CD dans ta gibecière…, un artiste camerounais labélisé Konvict Muzik

Leave a Response