hello@kamermoov.com
dimanche, juin 23, 2024
BuzzEuye !Featured

Kocee déclare que le clip de son mutumbu « Credit Alert » lui a coûté 120 Ba !

Eh oui l’artiste préféré des jongleurs a mis la barre très haute cette fois ci.
Accusé par ses fanaux de sing pour les naija, il a craché ses vérités sur ces derniers comme le ferait une vipère sur sa proie lors d’un direct.
Il djoss que hein « Vous savez combien j’ai payé TG Omori ? Je ne pouvais pas imaginer que je pouvais débourser ce genre d’argent de ma vie. Je pouvais m’acheter une grande maison avec 8 chambres et 8 douches, avec piscine et gardien, c’est cet argent que j’ai pris pour payer TG Omori. Vous savez combien Davido a payé TG Omori pour tourner son clip en 2023 ? 100 millions de FCFA. Et vous savez combien il prend en 2024 ?? 120 millions de FCFA.
Un argent qui peut construire tout un parc. Vous savez combien Master Kraft m’a pris ? Sans citer tout ce qu’il fallait pour le marketing, juste pour garder le drapeau haut. Afin que les gens puissent voir et commencer de parler du Cameroun. Du vert rouge jaune. Mais tes propres gens te descendent. Pourquoi ?
Vous savez combien je paie pour la promotion chaque fois que je sors un son ? Demandez à ces comédiens, influenceurs et danseurs camerounais combien je les paye.

Le Nigeria m’a donné un amour auquel je ne m’attendais même pas! Les camerounais ont toujours été là pour moi, mais ce sont les mêmes qui critiquent chaque jour. Ce sont eux qui nous supportent et nous aiment le plus actuellement. Vous savez le nombre de nigérians qu’il y’a ici ? Ils sont presque 100 millions. Ils ont tellement de talents ici, mais il ont choisi un seul artiste de chez vous parmi vos 29 millions, l’élever. On pouvait joindre nos forces et nous élever. Normalement un son pareil devait faire 1 million de vues en un jour. Mais comment faire quand t’as ceux qui disent kooo laissons le sortir le son, ça va échouer et on va le rire.

Les gars pardon, je vous en supplie, j’aime tellement ce pays que j’ai investi ma vie, mon temps, j’ai pris des risques. Je n’ai pas peur de tomber en faillite, mais il faut que lorsqu’on parle de musique à l’international, qu’on mentionne le Cameroun. Pardon changez. Les Nigerians nous ont accepté, pardon rejoignons le mouvement. Qu’on puisse aussi faire des ARENA ».
Soutenons et encourageons nos sitars au lieu de les chiba.
Le clip là est môh jusqu’à le feu sort seulement. Le lien ci-dessous

Leave a Response