hello@kamermoov.com
dimanche, décembre 4, 2022
News

Prosby a présenté son maxi à la presse, vendredi 29 Juin 2012 au Centre Culturel Savanah

Hier vendredi 29 Juin 2012 au Centre Culturel Savanah, l’artiste-chanteur camerounais Prosby se retrouvait en face d’un parterre d’hommes de médias avec à ses côtés Taphis (attaché de presse), Serge Eyebe (infographe), Drax one (Représentant de la maison Ghost production) et Ivee (Directeur artistique de Ghost production) en vue de leur présenter officiellement son maxi single « Mboa Girl ».


Un beau bijou de 4 titres dans lesquels se mêlent les styles RNB, Afro pop et Soul. Très coloré et riche en émotion, « Mboa Girl » seduit au fil des jours de nombreux fans dans le monde à travers la chaîne de musique Trace Africa.
Véritable hymne qui célèbre la femme et celle africaine en particulier, Prosby a voulu ainsi changer la donne en apportant une certaine particularité non seulement dans l’univers du hip hop camerounais, mais tout ce qui est musique urbaine. Fort de ses multiples expériences dont son passage à l’émission de télé réalité « Stars 2 demain » en 2006, sa proclamation artiste karaoké 2004 à la FM 94 ou encore au Nescafé African Revelation 2007, finaliste du Mboa Come Test 2011 et ses premières parties lors de grands événements notamment le concert de Diam’s ou encore les JCM aux côtés de Ben Decca, Bébé Manga et autres…, l’auront édifié suffisamment.


Prosby, c’est également un artiste engagé professionnellement dans l’art musical, si l’on s’en tient aux nombreuses sollicitations dont il fait l’objet à travers les ateliers de slam où il est moniteur, les compétitions hip hop où il est jury, Stars 2 demain où il a été coach vocal pour l’édition 2012… un parcours fou pour cet artiste dont seul le talent vocal suffisait pour expliquer l’intumescence de son auditoire.


Son comportement feutré qui dissimule à merveille son caractère capricieux qui au fond vise la perfection, Prosby à la tête sur les épaules bien que très jeune et sait faire la différence entre ce qui est important pour lui et sa carrière et l’inanité des plaisirs de la vie. Pour lui, plus le temps de claironner des projets Bling-Bling qui généralement ne font pas long feu, l’heure est au travail et à l’action : « la machine est lourde, c’est le Caterpillar qui va m’enlever de là… » A-t-il dit, pour faire comprendre aux uns et autres qu’il est là pour longtemps et non par simple aventure. Réalité ou conviction onirique ? Seul l’avenir nous le dira, en tout cas nous gagnerons tous à promouvoir cet artiste comme tous les autres d’ailleurs, dotés de talent certains, pour que notre musique puisse véritablement rayonner à l’international comme c’est le cas chez nos voisions nigérians, togolais ou ivoiriens.


Le CD « Mboa Girl » est d’ores et déjà disponible au prix de 1000frs seulement sur tous les réseaux culture mboa, koubalanta, kamer attitude…
 
par Darysh

Leave a Response