hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
News

Le groupe JEM’M a tourné « AZOFLEX », le 23 Mai dernier

Les deux frères M3 et Mj4 lancent ainsi un tout nouveau concept, l’ «AZOFLEX » ; une danse qui depuis quelques semaines gagnent la capitale politique. Hier Jeudi, ils réalisaient la vidéo qui porte le même nom, faisant appel à l’équipe NS Picture.


Dans le salon, un jeune s’amuse à zapper les chaines de son écran, et dans la pièce d’à côté, les jeunes demoiselles en tenues de nuit échangent entre elles… C’est l’une des premières scènes auxquelles nous assistons en ce début de matinée sur le plateau de tournage. Un coup d’œil rapide sur la fiche technique et nous avons l’information sur le déroulement des activités du jour qui nous révèlera que la journée sera hyper chargée ; par exemple, le tournage ira de 09h à 04h le lendemain, soit 19 heures de travail pour une nouvelle tuerie de ces monstres de la réalisation (NS Picture) dont la réputation a tôt fait de traverser les frontières.
Les figurants arrivent à compte-goutte et bientôt on devra se rendre sur le deuxième site où nous attendent d’autres figurants. Nous sommes quelque part au quartier Nlongkak et sur place, chacun se livre à une activité dont le but principal est de chasser l’ennui, attendant sagement son moment de passage. Non loin de là, les filles se succèdent sur la chaise de la maquilleuse, et à côté, les danseurs revoient leurs pas. Les plus inspirés se livreront au jeu de freestyle, tandis que certaines se confrontent aux fatidiques choix des tenues : « C’est le plus important. Si les vêtements ne te vont pas, ou que les autres filles paraissent plus belles que toi dans leurs tenues, et bien ça ne le fait pas », nous confiera Naïssa (figurante) avec un petit sourire qui cachait mal son anxiété. Plus tard il faudra se rendre sur le troisième site du coté de Bastos où l’équipe de tournage avait pris le soin de stocker l’essentiel du matériel. Sur place il faudra juste changer de décor à mesure que les
séquences s’enchaineront, selon l’ordre des passages (artistes, guest, danseurs etc). Pour ce qui est du volet danse, le chorégraphe King Créol revoit sa troupe pour une mise au point, et au bout de la salle le chef du plateau donne les dernières consignes aux figurantes qui, sur le moment paraissaient encore timides. Mais quelques minutent après l’ambiance est plus détendue et grisante ; désormais, c’est tout le monde qui cause avec tout le monde, et les petits signes de fatigue s’estompent pied à pied. Professionnalisme oblige, tout se déroule sans peccadille et tout le monde se sent en confiance. Nous n’attendrons pas la fin du tournage, mais au regard des nombreux projets réalisés par cette dynamique équipe de NS Picture (African Mamy, Tchokolo Tchokolo, Mboa Girl, Je ne donne pas le lait version Remixée etc), le rend promet d’être à la hauteur de leur génie.


Darysh Nehdi

Leave a Response