hello@kamermoov.com
lundi, février 6, 2023
On Djoss

Psy Katre du 1.4 : Tenez-vous bien, les psychiatres arrivent …

Ce groupe qui existe depuis décembre 2002 parle enfin le langage des albums dispo dans les bacs. Les trois garçons de PK 14 à Douala que sont Kiki Misseck, G’S-Ry et Dyagno-Stik se comportent comme des psychiatres du monde. A travers bien sûr leur album baptisé «Faits comme nous sommes»


Quelles sont les différentes couleurs musicales de l’album ?
« Faits comme nous sommes » est un album de 15 titres, dont 13 chansons. C’est un album plutôt varié. Toutes les sensibilités sont représentées, que l’on soit jeune ou pas. Nous proposons du rap pur pour le plaisir des puristes, rap afro pour les inconditionnels de fusions (hip hop+ sonorités afro). Précisons que  l’album est entièrement joué en live. Dans l’album, on retrouve aussi une reprise de Fela Kuti qui a été et qui demeure un grand homme de la musique mondiale. Ceci pour rendre hommage aux femmes et démontrer que l’artiste ne meurt pas. Cet album a par ailleurs connu la participation des artistes tels que le  Bantou Po-si, Terror, Carlos k, Marsi du groupe S Team ou encore Junior Sota.


Quelle est la thématique générale, le fil conducteur de cet album ?
Dans l’album «Faits comme nous sommes», on parle des problèmes de la société en général c’est à dire les conflits armés dans le monde, les maladies telles que le Sida et la faim en Afrique. On décrit nos réalités quotidiennes. On exprime nos espoirs pour un monde meilleur.


Pourquoi l’avoir baptisé l’album «Faits comme nous sommes» ? Et comment êtes-vous fait ?
Chez nous au Cameroun, les parents se disent toujours que le rap est fait par des voyous, des moins que rien. Nous, on essaie de démontrer à travers « Faits comme nous sommes » que l’habit ne fait pas toujours le moine. Il ne faut donc pas juger l’homme à son apparence. Nous sommes faits comme on nous voit c’est à dire artistes rappeurs et non des voyous. Stoppez donc les préjugés et jugez nous sur la base du travail qu’on fait, puisque la musique pour nous, est un métier comme tout le reste.


Combien de temps avez-vous pris pour peaufiner cet album ?
En principe, l’album a été réalisé pendant 4 ans dans différents studios de la ville de Douala (jowice, Samy Klass, Sosound, etc…). L’album a été mixé par Babou Sla et Dj René kool. Si l’album a mis du temps avant de sortir c’est parce qu’on avait le souci d’offrir au public un album de qualité. On s’est donné du temps pour mûrir le projet.


Il se dit que vous êtes les «Petits » du Bantou Po Si ? Vrai ou Faux ? Quelle est la relation qui vous lie ?
On ne pense pas. Ce n’est pas une histoire de famille c’est simplement qu’on est produits par la même maison de production qui a produit leur deuxième album «Dieu est grand» (Village Bantou Concept). Le public le dit parce que, on a eu à faire des grandes scènes à leurs côtés. On reconnaît que le Bantou Po Si nous a aidé dans la réalisation de «Faits comme nous sommes» sur le plan moral et sur le plan artistique. Dans notre album, nous leur avons rendu hommage en reprenant l’un des meilleurs titres (Nikeless) de leur premier opus. 


Par qui êtes-vous produits et comment avez-vous faits pour trouver un producteur si rare par ces temps ?
Nous sommes produits par Bebey Ramazotti de VBC (Village Bantou Concept). On fait la connaissance de Bebey Ramazotti il y’a 4 ans. Il nous a repéré en nous écoutant lors d’une émission radio (Black Box sur Sweet FM). Grâce à un ami du quartier Atangana Gandji, il fera notre connaissance et décidera de dealer avec nous pour un projet d’album. Depuis ce temps là, nous cheminons ensembles.


Quels sont les publics cibles de votre album ?
Tous les publics. Les jeunes, les moins jeunes, et les adultes. Comme on l’a dit plus haut, tout le monde se sentira à l’aise en écoutant «Faits comme nous sommes».


Quelles sont les dates à retenir de votre actualité ?
Le 13 octobre dernier, un dîner de presse a été organisé dans notre fief au Pk 14 pour présenter l’album aux hommes de médias. Tout s’est bien passé. Nous profitons de l’occasion pour remercier tous les organes de presse qui étaient présents : 100% Jeune, FM 105,… Nous débarquerons à Yaoundé mercredi 1èr novembre 2006. Nous allons faire le tour des émissions radios afin de présenter l’album au public. Le 03 novembre 2006 à l’hôtel Meli Melo Yaoundé à  15h précises, nous donnons rendez vous aux hommes de médias, et acteurs de la scène hip hop d’Ongola pour une rencontre. Juste après, il y aura un plateau télé à la CRTV, chaîne nationale. Nous serons  les invités de l’émission « Vendredi Show » de 18h30-19h30. Le lendemain, samedi le 04 novembre 2006 en après midi, nous sommes programmés pour la scène ouverte des Camerhha au Petit tam-tam (ancienne terre battue de Yaoundé) Entrée Camps sic Nlongkak. Evidemment, le public est cordialement attendu. On espère que Ongola et ses environs se déplaceront en masse pour venir découvrir cet album qui fera date dans l’histoire du hip hop kamer.


Commentez par vous-même, la qualité de cet album ?
Nous pensons que l’album «Faits comme nous sommes» est un album énormément mature, culturellement riche. Nous pensons avoir bossé avec le cœur, donné le meilleur de nous même pour satisfaire le public. Nous espérons qu’il sera bien accueilli et qu’il se vendra comme les petits pains.

Leave a Response