hello@kamermoov.com
dimanche, février 5, 2023
On Djoss

VBH : « Rapper sur une sono pourri, c’est insulter le public ! »

VBH (vise bien haut) est un rappeur vivant dans la ville de Douala. Il fait parti des valeurs sûres du hip hop du bled. Sous le label So Sound (avec Lemir Vana, Sami, Mister Baaba et Ursulla) dirigé par DJ René Kool, VBH nous parle des spectacles, de la guerre Douala – Yaoundé…


Kamerhiphop.com : comment va Douala ?
VBH :
Je ne peux pas te dire pour toute la ville, sinon le So Sound (NDRL le label au quel il appartient) se porte très bien. Il y’a le clip de Lemir Vana (NDRL rappeur du label) qui est fini et qui passe déjà dans des chaînes de télé. il y’a Sami (NDRL rappeur du label) et moi qui tournons nos clips en ce moment.


Je voudrai avec ta permission qu’on parle des spectacles. Que penses tu des organisateurs de spectacles qui négligent le coté sonore ?
Moi je pense que le tort revient aux rappeurs. Rapper sur une sono pourri, c’est comme traverser la route les yeux bandés. Quand tu aimes ton public et que tu connais la valeur de ton travail, il faut tout faire pour te mettre en valeur quand tu es sur scène. c’est la condition première si tu veux m’avoir sur ta scène, je dois savoir quel matos tu utilises avant de te donner mon ok. Je me déplace toujours avec mon DJ (NDRL DJ René Kool), alors si les conditions ne sont pas réunis eh bien je ne preste pas. je crois qu’il faut respecter le public. Les gens se déplacent de chez eux pour venir regarder le concert, et je pense qu’ils ne doivent pas rentrer fâcher.


Que penses tu de certains organisateurs de spectacles qui prennent des grosses sommes d’argent chez les sponsors et lorsqu’il faille donner la part qui revient à l’artiste, tout est presque diminuer. Alors comment est ce que les artistes peuvent ils gérer cela ?
J’ai eu ce blême une seule fois. Le concert avait été organisé par un gros sponsor. Nous nous étions entendus avec l’organisateur sur un montant, mais quant il fallait nous remettre nos Do (argent), on s’est rendu compte que ce n’était pas ce qui était convenu. Nous avions tout simplement refusé de signer les papiers.


Dans tes premiers sons, c’est plus du bling bling. Alors quel sera la suite ? c’est-à-dire tu comptes continuer dans cette lancée ?
En ce moment, je suis entrain de tourner le clip d’une de mes chansons qui s’intitule « argent ». dans ce son, je parle de ces mecs qui volent l’argent du pays. Nous manquons des routes, alors qu’eux roulent dans des grosses bagnoles. Je parle des flics qui cassent les couilles des gens en route parce qu’ils besoins des tuines. Bref je parle des blêmes que l’argent apporte dans notre société.
Je suis un gars qui a beaucoup de personnalité, je ne peux pas m’enfermer dans un truc. C’est vrai j’adore faire des sons bling bling parce que c’est des délires dans les quels je me sens. J’adore faire la fête avec des potes, tout comme il y’a des moments ou il faut être sérieux dans la vie. Quand je suis devant un texte ou il faut être sérieux, je suis sérieux à fond et quand il faut faire la fête, je la fais à fond. Quand il faut par exemple dire à une meuf que je l’aime, je n’hésite  pas. moi je n’ai pas de barrière dans la musique. La musique pour moi, c’est la vie. Tout ce que tu ressens, tu peux le transcrire même ce que tu ne vis pas. moi j’ai chanté des trucs que je n’ai jamais vécu et que je vivrai peut être jamais. Il faut se prendre pour un acteur, le jour ou on te demande de jouer le bandit à l’écran tu joues le bandit même si tu n’es pas bandit dans la vie.


Ça veut dire qu’il ne faut pas être fermé dans un concept ?
Beaucoup de personnes qui ne me connaissent pas ne savent pas que je peux mélanger ma musique à des rythmes dont ils loin d’imaginer. Les gars ont regardé 2 clips de VBH à la télé, alors qu’ils ne s’arrêtent pas sur ça parce que c’est loin de représenter ce que je sais faire.


Que penses tu de la guerre qui existe entre les rappeurs de Yaoundé et ceux de Douala ?
Je crois que les MC’S qui veulent faire la guerre doivent arrêter le hip hop pour faire la boxe, là ils pourront nous ramener beaucoup de médailles au bled.
Tu vois, je suis dans ton émission (DJ Bilik), je connais beaucoup de rappeurs à Yaoundé. Je connais Krotal, Ak Sang Grave, Koppo… et je n’ai jamais eu blême avec eux. Dans des projets, j’ai bossé avec toi DJ Bilik et d’autres MC’S de la capitale. Personnellement, je n’ai jamais eu de blême avec les gars de YDE (lire wai di i) alors que je viens de DLA (lire DI L é).


Que réponds tu à ceux qui disent « qu’il faut laisser la place aux jeunes ? »
Je crois qu’on doit donner la chance à ceux qui ont de la valeur. A Douala pendant 6 mois, il y’a un concert par mois (kamergroove). Dans ce concert, il y’a toujours deux découvertes par mois. Ce sont des gars qui  sortent tout droit des quartiers. Je dis aux jeunes de toujours saisir leur chance. Dés qu’on te donne une occasion, tu dois cramer. Je crois aussi que le talent seul ne suffit plus, il y’a également le respect des aînés.


VBH croit il en Dieu ?
J’ai oublié de te dire au début que lorsque je donne une interview, j’évite toujours de parler de politique et de religion car ce sont des sujets délicats. Dés que tu ouvres la bouche, tu te fais des ennemis. Je crois en Dieu et puis ça s’arrête là.


Que penses tu de la légalisation de l’homosexualité dans certains pays Européens surtout en Afrique du sud ?
Tu sais ceux qui ont pris ces décisions, ce sont les gouvernements. Moi ça ne me concerne pas. si les gars ou les filles s’aiment entre eux, ça les regarde. Honnêtement, j’en ai rien à foutre.


Tes souhaits pour 2007 ?
Déjà merci pour l’invitation. Longue vie à urban vib’  et big up à tous les MC’S du bled. Pour 2007, c’est beaucoup d’albums, réussite des projets et beaucoup de scènes.
                                                                                          


Cette interview a été réalisé dans le studio de sky one radio par DJ Bilik et adapté par idy.

Leave a Response