hello@kamermoov.com
vendredi, décembre 9, 2022
On Djoss

Hervé Guiffo : « Le Cameroun est notre principal terrain d’exercice »

A paris depuis bientôt 4 ans, Hervé Guiffo n’a jamais oublié son pays d’origine, sa ville Yaoundé qui lui manque. Au bled, beaucoup de mc’s l’ont connu sous son label Lomask Productions. « Aujourd’hui Lomask a bénéficié d’une nouvelle directive payante, initié par son actuel gérant Christian Patrick Tamo, et s’affirme comme structure au service du Hip Hop Camerounais. j’en veux pour preuve la qualité des clips signés Lomask » nous a-t-il dit. Nouvelle ville (Paris), nouvelle vision (Eden vision) qu’il vient de créer; Structure de production, d’édition et de distribution audiovisuel. A travers cette structure, il a crée un concept : Afro hip hop… pour en savoir plus, lisez la suite.


kamerhiphop.com : C’est quoi Eden Vision ?
Hervé Guiffo : EDEN VISION
est une structure de production, d’édition et de distribution audiovisuelle, c’est un groupe très flexible qui, en gros s’est donné pour vocation de devenir la plaque tournante du showbiz africain. C’est aussi une agence de présentation et de management d’acteur et actrice noirs, qui n’arrivent pas encore à se faire une place dans l’environnement du cinéma européen. C’est enfin une boite de prestation de service dans les domaines de l’image, du son et de l’événementiel.


Qu’est devenue Lomask, ta première structure ?
Lomask Productions, contrairement à ce que pensent certaines personnes, existe toujours, c’est ma première structure, qui a fait du chemin, qui a produit mes premiers films, entre autre « Par Ignorance », film qui a raflé pas mal de distinctions. Aujourd’hui Lomask a bénéficié d’une nouvelle directive payante, initié par son actuel gérant Christian Patrick Tamo, et s’affirme comme structure au service du Hip Hop Camerounais. j’en veux pour preuve la qualité des clips signés Lomask.


Es tu passé par une école de montage ou de réalisation ?
Oui, je suis passé par une école de Cinéma, grâce à une bourse de la coopération Française à Yaoundé, et avec le soutien de l’association Ecran Noir de Basseck Ba Kobiho. Ceci dit y a pas eu que l’école, l’exercice dans ma société m’a donné beaucoup d’expérience, aussi ma participation dans de nombreux films français a été comme une seconde école.
Le montage a été un des modules de ma formation, mais ma spécialité reste la réalisation cinématographique. 


Depuis combien de temps es tu parti du Cameroun ?
Ca fait un peu plus de 4 ans que je me suis installé à Paris


Depuis que t’es à panam, qu’est ce qui a changé dans ta façon de travailler ?
Depuis que je suis à Panam, ce qui a changé dans ma façon de travailler, c’est d’abord l’exigence. vous savez ici faut être compétitif, et on est confronté à la concurrence internationale. on est dans le vrai vent de la mondialisation, faut être vif et professionnel, Ensuite, j’ai opté pour une vision globale de la chose. D’ici on voit les choses en grand, on cerne mieux le marché et les possibilités ; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle EDEN VISION va conduire les années à venir des projets fiables dans la sous régions. Le Cameroun est notre principal terrain d’exercice mais nous utilisons les instruments du marché international.


Alors comment reconnaître un bon monteur vidéo ?
Pour moi, en tant que réalisateur, le bon monteur c’est celui qui ne se contente pas d’agencer les images. Monter c’est pas truffer la vidéo d’effets spéciaux, monter c’est avant tout donner du sens, donner de la vie à une suite de séquences, un monteur commence son travail pendant les repérages, et est présent sur le tournage et quant il s’assied devant sa machine, c’est juste pour finaliser ce qu’il a conçu en lui déjà. Sans négliger bien sur la part de sa créativité, car il faut le dire le montage est artistique avant d’être technique, et un monteur est un créateur, d’ailleurs parlant d’effet spéciaux, un bon artiste monteur n’utilise pas les effets préconçus, il crées ses propre effets pour répondre a sa sensibilité.


Comment trouves tu le niveau des clips hip hop au bled ?
Bien, franchement je trouve le niveau acceptable, voir même compétitif, par rapport à ce qui était il y a tout juste 4 ou 5 ans. je dois avouer que j’en suis étonné, surtout compte tenu de la modicité des moyens utilisés et du niveau de vie de ces artistes. Je trouve que les réalisateurs et monteurs de clips hip hop au bled sont motivés, créatifs et surtout ils osent. Ca promet du bon pour l’avenir


Il parait que tu as un projet pour les hip hoppeurs kamers qui s’intitule afro hip hop ? de quoi s’agit il exactement ?
Afro Hip Hop est un projet qui très concrètement vise à promouvoir le hip hop africain. La vérité c’est qu’on a des talents cachés, on a des artistes de qualité mais aucun projets, aucune structure ne les donnent la visibilité dont ils ont besoins. Il existe certes des festivals ici, mais les promoteurs ne croient pas en un éventuel hip hop africain. Donc le projet consiste à éditer une compile de DVD, qui paraîtra en volume, pour présenter ces talents, leur accorder de la visibilité et enfin leur donner une chance d’intégrer le marché. je pense qu’il y sont capable, faut juste les aider en leur tendant une perche.


Quelles sont les conditions à remplir pour faire parti du projet ?
Il n’y a pas de réels conditions, il suffit d’être un artiste de Hip hop ou R&B, d’avoir à son   actif au moins un Vidéo clip. Et prendre contact avec nous. nous nous chargeons d’acheminer les œuvres et de les éditer.


Concrètement, qu’est ce qu’un mc gagnerait dans ce genre de projet ?


Un Mc a tout à gagner dans ce projet . La chose qui manque le plus c’est la visibilité. faut arrêter de chanter pour le petit public de Yaoundé ou de douala. le monde est plus grand que ça, ensuite l’artiste par sa participation s’inscrit dans un projet qui à moyen terme pourrait aboutir à une production ou une distribution à l’échelle international, Dans des réseaux crédible avec qui nous travaillons telle que la Fnac, Virgin et autre. C’est vrai que le projet n’est pas à gros budget mais nous garantissons un intéressement financier aux artistes en terme de droit mécanique, car nous traitons directement avec la SRDM à Paris.


Quels sont les garantis que tu leur offre ?
Sous réserve de la qualité technique de l’oeuvre « vidéo-clip », je leur garantis déjà la publication dans un des volumes du DVD, l’inscription si cela n’est déjà fait à la SRDM, pour les hisser à l’échelle du marché international. En fin nous les garantissons dans la mesure du possible la promotion dans l’environnement culturelle tel que les festivals de hip hop.


Comment  ont-ils accueilli le projet ?
Bien pour la plus part mais un problème subsiste toujours au Cameroun, les jeune sont trop habitués à fonctionner dans l’informel, dans le hasard. Un contrat qui protégerait les artistes a été proposé et ça les a fait pour certains, paniquer, pour d’autre prendre la grosse tête, mais je voudrai que ce soit clair, nous devons arrêter de travailler dans l’informel. un artiste doit être professionnel, ce n’est que de cette façon qu’il arrivera à vivre de son art. A ce niveau, l’équipe d’EDEN VISION est décidée a apporter une révolution totale dans la façon de faire du showbiz au Cameroun.


Un projet pareil nécessite beaucoup de moyens….


Oui, encore que c’est un projet pilote, les banques on refusé de le financer… je comprend,  c’est claire que financièrement c’est un projet qui tourne à perte, mais ce qui me motive c’est que je suis avant d’être un homme d’affaire, un artiste. le hip hop camer, j’y crois, si on donne sa chance à la génération actuel, elle fera des prouesses. J’espère pouvoir trouver des sponsors pour soutenir ce projet.


Comment trouves tu niveau du hip hop kamers ? selon toi a t il progresser ou régresser ?
Je le trouve bon, c’est vrai que à écouter ce qui se fait, on comprend que les moyens de production ne sont pas toujours au rendez vous, mais il y a de la créativité, il y a de l’espoir, il sont bon les rappeurs au Cameroun et selon moi, ils ont progressé, il y a aujourd’hui une véritable culture du hip hop au Cameroun, et comme véritable chance, ils ont une vitrine sur le net : kamerhiphop à qui je tire mon chapeau, ce site a contribué de manier efficacement à créer une vraie culture du hip hop au Cameroun


Quelles sont les difficultés principales que tu rencontres dans ton bizness ?
L’incompréhension est la principale difficulté, les artistes même ne comprennent  pas toujours le bien fondé d’un projet pareil, ensuite il y a que question purement camerounais tel que le laxisme  des artistes qui tardent à faire parvenir au bureau de Yaoundé leur oeuvres.


Comment te contacter ?
Le plus simple c’est par mail :
Professionnel :
contact@eden-vision.com
Personnel : hervehguiffo@yahoo.fr
Ou plus direct le téléphone perso : 0033 614 71 80 82


Ton mot de fin ?
L’Avenir de l’Afrique est entre les mains de sa jeunesse. nous devons couper le cordon ombilicale avec l’ancien système, c’est fini l’époque ou il fallait sortir du pays pour s’affirmer. nous somme capable de bien de chose étant sur place. Y a trop de génies qui se meurt dans le projets insensé de traverser la méditerrané pour humer la zone à Paris. L’avenir est sur place.


Questions bonus :


Quel commentaire fais tu du scandale de l’arche de zoé ?
C’est regrettable ! ce qui me scandalise c’est l’attitude de Sarkozy à la suite de cette histoire, ses déclarations sont simplement une insulte au système de justice en Afrique


Que penses tu de l’immigration clandestine ? de l’immigration choisie ?
Si seulement la télévision et les medias avaient dit la vérité, si seulement nos frères avaient su ce qui les attendaient en Europe une fois entrer sur le territoire, je crois que toute l’énergie gaspiller pour traversé aurai été utilisé autrement. A se sujet mon prochain fil, long métrage que je prépare pour 2008 tentera de donner une réponse a tout ça.
Encore équerrant que les dirigeant des pays africain aient affirmer leur lâcheté, aient laissé tomber la jeunesse. L’immigration choisie, c’est le trie des cerveaux africains qui va continuer comme depuis des siècles, l’esclavage moderne


Hervé Guiffo se prete à notre questionnaire de Proust, voici ses réponses.


Quelle est ta vertu préférée ? La franchise


Ton principal trait de caractère ? Le courage


Les qualités que tu préfèrent chez un homme ? L’audace, l’intégrité, la fierté et le courage


La qualité que tu préfères chez une femme ? La sincérité, la vérité, la fidélité et la féminité


Ta principale qualité ? L’ambition


Ton principal défaut ? Trop rêveur


Tes personnages historiques ? Ernest Wandié, Nelson Mandela, Laurent MBagbo


Ton meilleur souvenir ? Le Grand prix remporté par mon premier film : Par Ignorance


Ton pire souvenir ? La mort de mon oncle Lucas qui m’était très cher


Ta devise ? le courage, l’ambition, l’intégrité


Quelle image voudrais tu que les gens gardent de toi ? De moi je voudrai que les gens garde l’image vrai de ma personne, celui simplement d’un homme qui fait ce qu’il doit faire, sans reculer devant quoi que ce soit.


Ton signe astrologique ? Bélier

Leave a Response