hello@kamermoov.com
dimanche, février 5, 2023
On Djoss

Dogg Fadah : « Au Tchad les rastas sont confondues aux rebelles qui ont les cheveux ébouriffés »

Rappeur Tchadien, Dogg Fadah aka ŒIL 2 CRITIC se montre très dur vis-à-vis du pouvoir en place depuis 1991. « les zakawas sèment la panique à N’djamena, Les zakawas détiennent le monopole du fric, Ils ont les comptes en suisse, Tchadastroff, mon bled est malade, Deby a vendu le territoire frangin, Où passe l’argent 2 notre pétrole ? » dit il dans un son qu’il a intitulé « Tchadastroff ». depuis le coup d’état manqué de février dernier (les rebelles étaient entrés dans N’djamena, ndrl), il vit en exile au Cameroun (à Kousseri, département de Logone et Chari, ndrl) avec une partie de ses compatriotes. Rappeur en dreadlock, il ne compte pas rentrer au Tchad « car l’insécurité reste grandiose pour nous les rappeurs – rastas. Je préfère continuer mon voyage… ».
Dans cet entretien qu’il nous a accordé, Dogg Fadah fait un constat alarmant de la situation qui prévaut au Tchad : Révision constitutionnelle, corruption, lutte d’influence…


kamerhiphop.com : Bonjour Dogg Fada, peux tu en quelques mots te présenter à nos internautes ?
Dogg Fadah :
Salut man, Voilà je me nomme DOGG FADAH a.k.a ŒIL 2 CRITIC  (chien enragé) mais c’est la rage des mots, je suis artiste rappeur originaire du Tchad. Je suis dans le mouvement depuis pas mal d’années.
 
Quelle est la situation qui prévoit actuellement à N’djamena ?
Là  les Ndjaménois respirent mieux qu’avant mais la peur est omniprésente à cause des fouilles et l’état d’urgence. Beaucoup continuent à traverser le logone (la rivière qui sépare le Cameroun et le Tchad, ndrl) car ils ne se sentent pas en sécurité. Idriss Deby (Président de la république du Tchad, ndrl) verse sa colère sur la population car les gens acclamaient les rebelles quant ils sont entrés à N’djaména.
 
A kousseri (département du logone et chari, ville camerounaise voisine de N’djamena, ndrl)ou tu es réfugié depuis 3 semaines avec plus de 30.000 de tes compatriotes, comment vous avez été accueilli par les populations?
Au faite pas mal, mais ça faisait pitié c’était difficile de vivre en direct la vie de réfugié et c’était pas drôle du tout, il y’a les prix des bouffes et autres trucs qui ont augmenté grave.  A kousseri, Les gens qui te traitent de réfugié, certaines personnes n’étaient pas catholique avec les déplacés et la vie était déplorable pour beaucoup d’entre nous. pas mal de réfugiés dormaient dans les cours des lycées, dans le froid sans couverture et ventres creux. il a fallu 3 semaines de galère avant que le HCR (haut commissariat pour les réfugiés, ndrl) se pointe avec la flotte puis la bouffe.
 
Actuellement à N’djamena, c’est vraiment la Tchadastroff comme tu l’as exprimé dans un de tes sons ?
Man, c’est Plus grave que ça je t’assure. j’étais penché sur les événements du 13 avril 2006 (un autre coup d’état manqué au Tchad) pour écrire ce texte mais les 2 et 3 février 2008 je l’ai vécu en direct et c’était pas beau à voir. c’était les armes lourdes, les lance-roquettes et l’hélico qui bombardait d’en haut de la ville, c’était catastrophique. Beaucoup d’immeubles ont été détruites par les bombes la radio nationale, le stade, le grand marché, une partie du palais de 15 janvier … et les institutions qui ont été pillé par la population, tout ce qui m’a touché c’était le CCF  (centre culturel français) de Ndjamena que la populace a vidé. je trouve ça ingrat et inhumain.
 
Dans un mail que tu m’as envoyé tu disais je cite « cette putain de guerre m’a ramené au point zéro, je ne peux pas rentrer sur N’djamena car l’insécurité reste grandiose pour nous les rappeurs – rastas. Je préfère continuer mon voyage… » tu comptes aller ou ? c’est vraiment grave à ce point ?
Tu sais pour avoir un boulot à Ndjam c’est comme trouver de l’or. Alors que je venais de décrocher un job comme assistant administratif dans un bureau d’étude technique, la guerre vient tout chambouler, j’ai un ordinateur portable qui est resté, mon phone mobile est resté chez un flasheur, et beaucoup d’autres trucs importants que j’ai dû laisser, je sais pas si je pourrai retrouver mon boulot c’est le plus important.
L’insécurité des artistes rastamen reste un problème, l’armée nationale a tiré sur un artiste comédien, il est mort cela s’est passé juste après le départ des rebelles parce qu’il avait les rasta et ils l’ont pris à un rebelle. normalement je devais retourner sur Bamako mais j’ai pas eu les do que j’espérai, la situation reste dramatique au bled.
 
C’est un crime d’être rappeur en rasta au Tchad ?
Non loin de là, mais c’était pas facile d’accepter la culture rasta au Tchad, avant quand t’es rasta t’as tout le temps les draps avec le corps kaki ainsi que ta famille, moi j’ai commencé mes dread au mali. le blême ici est que les rebelles qui ont attaqué la capitale avaient les cheveux ébouriffés.
 
Tu dis dans ce son (Tchadastroff) « Les zakawas sèment la panik… Putain Deby envoie ces jeunes à la boucherie, Gouvernement criminel, politicien véreux, Etat d’urgence, mey dey, mon bled est malade, Magouille corruption, crime injustice, Les zakawa détiennent le monopole du fric, Ils ont les comptes en suisse… », si je comprends bien les problèmes du Tchad sont causés part la tribu du président Deby, les Zakawas ?
Si Idriss Deby n’avait pas changer la constitution pour se représenter au élection alors que son mandat était fini, tout ceci n’allait peut être pas arrivé au tchad. écoute, c’est un clan qui dirige le bled, c’est les zakawas  (tribu du président Idriss Deby ) qui roulent dans les grosses caisses par ici, et la rébellion c’est devenu un business et les zak se font la maille à tour de rôle, ils signent des accords de paix, Deby leur donne des milliards. les chefs rebelles ils sont zakawa, ngouronne (c’est une tribu tchadienne).
 
Tu as des textes engagés, extrait « Tchadastroff, mon bled est malade, Deby a vendu le territoire frangin, Où passe l’argent 2 notre pétrole ?Le bled va mal, le peuple en a marre tu sais… ». ne penses tu pas que c’est plus ton engagement qui te crée des problèmes que ton apparence rasta ?
Ce côté de dire les choses telles qu’elles sont, on m’en a parlé et ici à Ndjam mes sons sont joués dans les médias que les nuits, ils disent que je suis trop engager et pour ça que
je n’ai jamais eu de manager ni de promoteur ou un producteur, les animateurs ont la trouille de passer mes sons en rotation sur les ondes, pas d’interview, je figure sur aucun site Internet Tchadien, et j’ai arrêté les scène pour qu’on ne me remarque pas trop.
 
Tu es dans le milieu depuis une dizaine d’années, alors l’album c’est pour quand ?
Franchement je sais pas, comme je dois faire dans l’auto production, j’ai commencé ce job dont je disais tantôt pour lancer mon album, mais avec tous ces blêmes, tout est à refaire. si je trouve les moyens de me rendre au mali, là j’ai une chance de lancer l’album car j’ai des potes qui ont des LABELS et sont prêt  à bosser avec moi. Là je suis entrain de créer mon blog musik sur skyrock d’où j’ai déjà mis 2 titres en écoute, j’espère que par là quelqu’un pourrait s’intéresser à ce que je fais. le blog
http://oeil2critic.skyrock.com.
 
Comptes tu faire des feats avec des rappeurs kamers et africains ?
Ouais j’ai toujours voulu faire des feats avec les rappeurs du Mboa que ceux d’Afrique, j’en ai côtoyé pas mal de part l’Afrique, mais j’avais pas les moyens en ces moments là pour les inviter en studio.
 
Comment trouves tu le hip hop kamer ?
Le Hip Hop kamer je dirai qu’il a déjà percé, c’est pour dire que ça marche, quand le hip hop a son award c’est qu’il est au top. il y a plusieurs Labels et c’est ça qui fait marcher le rap, il y a aussi pas mal de bon rappeurs, j’ai été pris en interview par VALSERO une fois lors de mes passages à Yaoundé (sur Magic FM) c’est quelqu’un que je respect pour son engagement, Sultan Oshimin donc je n’ai jamais eu la chance de le croiser, j’ai de l’estime pour ce qu’il fait. quand j’était à Niamey mes potes du posse Wasswong ne cessaient de me parler de Krotal. A Ndjam c’est Ak sang grave avec les quels on se croissait presque à chaque fois que je viens à Yaoundé que les gars connaissent.
je salue tous les rappeurs du kamer, je lance un bip up à AMINA une rappeuse que j’ai suivi sur Avenir à la CRTV, ses textes étaient là et je l’ai kiffé grav’.  ONE LOVE sista


Un message au président Idriss Deby et au peuple Tchadien ?
Le message ici, ce que Idriss deby doit savoir que je n’ai rien contre lui, mais je suis contre l’argent du bled qu’il gaspille dans cette guerre, tout ce qu’on veut c’est la paix.
Que les politiques sachent qu’on en a marre, ils nous laissent profiter aussi de la thune du pétrole, on arrive pas avoir une vie tranquille c’est dingue.
Le Tchadien est trop naïf et c’est ça qui m’énerve, par contre tout tchadien doit se battre pour une seule cause, la paix.
On ne peut pas construire un pays avec la guerre, jetez les armes , rentrez au pays et essayons de bâtir notre nation, Timan Erdimi, Mahamat Nouri (deux opposants tchadiens), qu’est ce que vous voulez, il ne faut pas que vos problèmes de tribu deviennent un problème national. on en a rien à foutre de vos problèmes clanique alors laisser nous vivre nos vies de galère en paix

Leave a Response