hello@kamermoov.com
dimanche, février 5, 2023
On Djoss

Joss Parker : « La passion de la danse brille encore en moi….»

Arrivée au bled vers la fin des années 90, la danse qui est l’un des éléments fort du hip hop (avec le graffiti) a tendance à battre de l’aile au profit du rap. Certes, nous avons des groupes tels : X Thriller P, X Ray T, X Fusion et autres, qui maintiennent la flamme, mais au fond la discipline a perdu du terrain. Pour comprendre ce qui se passe, nous sommes allés à la rencontre de l’un des précurseurs de cette discipline au mboa : Joss Parker, ancien membre du célèbre du groupe des années 90 « les Parkers ». Il nous parle de l’épopée de ce mouvement.


Kamerhiphop.com : qQui est joss paker?
Joss Parker : Alain Joseph Ayissi
de mon état civil je suis un jeune camerounais née en France dans les années 70 qui  à la recherche de l’extraordinaire je deviens Joss Parker à l’image de ma B.D favorite spider man. Je veux être unique parce que j’ai du cœur, aussi de l’énergie à revendre tout en restant moi même joseph d’où Joss Parker le danseur chorégraphe.


Pourquoi t’as choisi la danse hip hop pour t’exprimer et non une autre activité?
Vous savez qui dit danse hip hop dit art de synchroniser à des mouvements dansant toutes les disciplines sportives et martiales permettant à la personne qui la pratique de s’affirmer, de s’éduquer et surtout de trouver la confiance en soi et c’est ce que je recherchais et la danse hip hop me l’as offert sur un plateau en or et je l’ai saisit. Elle m’a sortit des rues parisiennes encore aujourd’hui cette passion brille de mille feux.


Et Tes débuts au Cameroun ?
J’arrive au Cameroun en 1990 mais la vague danse hip hop avait déjà fait ses victimes à instar de star system et d’autres qui avaient subit effet de mode sensiblement entre 84 et 90. Nous, mes frères et moi formons les parkers et devenons ainsi le second souffle de la danse hiphop au Cameroun. Assez  révélateur nous commençons très vite à être les chouchous des boites de Yaoundé.


Quelle était votre stratégie pour trouver des scènes, vu qu’aujourd’hui cela semble être encore un obstacle pour le mouvement hip hop ?
Bah déjà! On avait un style assez particulier de part notre toilette qu’artistique, parmi nos membres on pouvait noter Corry du Macase (sa cousine, ndrl) Patrick zing etc………..on dansait et chantait et  le succès nous suivait après. En bref la perfection était en nous! Mais c’est surtout grâce à pierre Merlin, imprésario du Mega mix que l’on a conquit une foule aussi grande et que les parkers sont une légende. Les contrats fusaient de partout, la gloire quoi


Quant est ce que les feux des projecteurs s’arrêtent pour les parkers ?
Là c’est chaud !de 90 à 94 nous étions les bosses. Nous avions en  moyenne 4 prestations par semaine multiplie cela par 365 jours c’est costaud. Début 95 le public avait ses favoris et apparemment les acteurs culturels aussi, avec le choix de deux entre nous pour figurer sur le projet de Tom Yom’s, la vie qui rattrapaient pas mal d’entre nous : les voyages le boulot etc. Plus de scènes car la mode était passé je dirai en 96 mais qu’a cela ne tienne Corry et moi sommes restés dans le milieu.


Combien de style la danse hip hop propose t’elle?
La danse propose trois styles :
La danse débout (waving, robot etc..),
La danse au sol dans la quelle excelle (b-boying)
Les danses expérimentales (crump, pooping)


Un mot de fin ?
Je suis très heureux d’avoir reçu l’équipe de kamerhiphop.com et j’en profite pour dire à tout les jeunes si on besoin de moi je suis là, et beaucoup de courage dans vos activités pour édifier cette culture qui nous est si chère : le hiphop. L’occasion me permet de partager avec vous cette pensée de Paul Verlaine qui dit je cite « l’art mes enfants c’est être soi même » alors prenez de la graine vous plus jeunes.


Questions personnelles !!


La plus belle chose qui te soit offerte ? La naissance de mon fils


Ton pêché mignon ? La lecture


Si tu étais dieu que ferais tu pour la culture hiphop ? J’offrirai l’oscar du meilleur media à kamerhiphop.com car mon souhait était de trouver un portail de repères et vous y avez pensé.


Ton plat préféré ?  Le o’koc avec du bon manioc de chez nous.


Ta couleur préférée ? Le noir car c’est mystérieux et j’aime ça!


Un contact pour ceux qui voudraient d’avoir ? (237) 96119738

Leave a Response