hello@kamermoov.com
vendredi, décembre 2, 2022
On Djoss

Shamahn : « La compile se vend bien… »

Gourou de la famille Red Zone, Shamahn nous parle de la Raid Tape qui « se porte très bien sur le marché » du concert qu’il organise le 02 juillet 2010 du coté du ccf de Douala, des célébrations du hip hop kamer…


Bonjour Shamahn, 4 mois après la sortie de la Raid Tape, quel bilan fais-tu ?
Plutôt positif, la compile se vend bien et surtout le plan d’action élaboré par le mangement prévoit l’entame effective de toute la stratégie marketing pour septembre 2010 (les vidéos, les spectacles, et la promo qui va avec).


Bien qu’étant une compile Red Zone, tu as tout de mêmes invités des artistes tels Boudor, Killamel, Bashiru… est ce ta façon à toi de prôner l’ouverture dans le hip hop ?
On va dire çà comme çà, mais en fait, il est plus question pour moi de réunir des artistes que nous avons identifié comme bons; dans la perspective de favoriser l’enchevêtrement des concepts.


Compile de très bonne qualité, un mélomane du Cameroun profond (Bafoussam, Garoua…) fait comment pour l’avoir ?
L’éternel problème ! En fait nous nous appuyions sur des réseaux de distributions émergeants comme culture MBOA et quelques  individus de bonne volonté. Comme je l’ai sus mentionné,   nous avons mené un ensemble de réflexions que nous comptons implémenter dans le cadre du déploiement des activités prévues entre 2010 et 2012.  


Que réponds-tu à ceux qui disent « la compil est mortelle et chère » ; 3500frs ce n’est pas un peu cher ?
20 titres, pour un casting phénoménal, un support aux normes, et un livret de 16 pages en quadrichromie ? Je crois que le sacrifice en vaut la peine, par respect pour les mélomanes, nous avons fait ces efforts. Le pressage, l’impression, et le conditionnement sont à mon avis à la dimension que tous ensemble nous voulons donner aux productions hip-hop camerounaises. Il me semble donc d’une logique imparable que nous fassions l’effort d’huiler l’industrie et de donner à nos œuvres, plus d’importance que les tournées d’alcool que nous sommes capable de payer bien plus cher que çà.


Quelle stratégie as-tu mis sur pied pour contrer les pirates ?
La piraterie est un problème de coup de production, je ne m’explique pas que ceux qui nous gouvernent ne l’ai pas compris comme tant d’autres choses d’ailleurs. Soit. On en est aujourd’hui à prier qu’on nous pirate pour espérer une plus large diffusion pour une plus grande pénétration. Dans un contexte où nous n’avons pas de véritable force de production, J’ai choisi de miser sur la qualité physique et conceptuelle des supports et des contenus  pour capitaliser sur le fait que les camerounais aiment les chosent bien faites au fond. C’est tout à fait culturel éduquons ces jeunes à choisir d’économiser l’argent de la bière, et battons nous pour leur donner des raisons de choisir d’acheter un CD sous le prétexte de la qualité des contenus et des supports.


Ou en est le projet « Massiv Attack » ?
En gestation, c’est un problème de moyens financiers, et d’ajustement au niveau des plannings. On voudrait penser un spectacle au-delà des textes dits et des musiques jouées. On voudrait arriver à une scénographie qui mettrait en scène les histoires écrites pour dégager une véritable cohésion entre le lyric et l’expression corporelle.   C’est un défi que nous voulons relever mais çà prend des mois de préparation. On prend le temps pour faire des choses solides, dont notre public se souviendra et qui pourront servir à d’autres générations.  


Tu prépares un concert dénommé « concert hip hop développé », de quoi s’agit-il exactement ?
Hip-hop développé c’est un titre de sadrak, rappeur de négrissim qui boucle en ce moment son album solo cooproduit par redzone, dans les studios redzone « RAPport de bon voyasinage » (une bombe). L’idée c’est d’organiser une série de concert live avec des rappeurs camerounais. C’est un chantier initié par Sadrak, sur lequel KIMPROD ET REDZONE sont producteurs de l’évènement. Le CCF de DOUALA nous suit sur cette édition, et probablement (on l’espère) nous suivra sur les autres. En gros SADRAK, BASHIRU, ET REDZONE EXPLOSENT SUR UNE SCENE LIVE LE 2 JUILLET AU CCF DE DOUALA !!!


Kamerhiphop.com - Shahmahn


Nous remarquons que c’est une partie des artistes de  la Red Zone team, Bashiru et Sadrak ; pourquoi ce choix ?
Bashiru
et Sadrak  sont des artistes pour lesquels j’ai un énorme respect, pour ce qu’ils représentent et surtout pour ce qu’ils sont « de fabuleux MC’s, humbles et phénoménalement créatifs ». J’ai limité le nombre d’artistes redzone en accord avec sadrak et michael EPAKA, qui s’occupent de la direction artistique parce qu’il y a plusieurs éditions prévues, auxquelles tout le monde pourra progressivement participer. Si on considère la couleur voulue, combinée à la difficulté de la préparation d’un tel spectacle, du fait de l’éloignement et de l’indisponibilité continue de certains membres, nous ne pouvons pas associer tout le monde, tout de suite.


2010, le hip hop kamer sera célébré à travers  deux événements : les 20 ans et les 21 ans de ce mouvement. Que penses-tu de ces 2 célébrations ?
C’est une bonne chose, même si je pense que beaucoup de choses sont à parfaire, notamment notre union, Ces célébrations me semblent être de bonnes occasions pour taire les dissensions et entrevoir la perspective de déclencher des actions collectives dans les l’intérêt commun et surtout, éduquer les jeunes au respect inconditionnel des ainés, à cultiver l’opiniâtreté et la conviction dans le travail, et enfin, de consolider par la loyauté et la dignité l’héritage idéologique que  nous et nos ainés essayons tant bien que mal de   véhiculer dans nos actes et nos discours. Cà va être une super belle fête « «Je suiiiiis !!! suuuur çà !! » ha ! ha ! ha !


Il parait que tu feras parti de ceux qui réaliseront le documentaire des 21 ans ?
Je n’ai pas encore été approché dans ce sens, mais j’irai vers les organisateurs pour me rendre utile.


Rien d’oublier ?
Big up à toute la famille redzone du côté de DAKAR, Cotonou, Ouagadougou, Casablanca, Libreville. On sera bientôt là par la grâce de dieu. Un gros big-up à tous ceux qui nous soutiennent, j’ai lu les réactions sur ce site c’est super encourageant, à ce qui n’ont pas aimé nous leurs promettons de faire plus d’efforts pour les satisfaire parce que la critique est constructive même si quelques jeunes s’égarent souvent dans la forme qu’ils utilisent. Tout çà c’est de l’énergie et elle nous nourrit. Peace !!


« Seuls les différences créent la beauté du relief, tant dans la nature que chez les hommes, car c’est grâce aux petits qu’on distingue les grands »      Bobby shahmahn.


Shamahn, merci
Merci à vous

Leave a Response