hello@kamermoov.com
samedi, décembre 3, 2022
On Djoss

Souleymane Diamanka : Un bon slameur doit développer un univers poétique bien à lui

Le noueur de mots, le tisseur de mots, le magicien des mots…c’est souvent les mots qui reviennent quand on parle de lui. IL aime à dire « que le mot soit perle ». Le mot se fait effectivement perle sous sa plume de jeune poète urbain. Il le tourne, le retourne, le peint, le rempli d’images, l’habille de beauté et d’émotion avant de nous l’offrir généreusement avec une voix chaude de velours sur un air de slam…Souleymane Diamanka dit Doua Jaabi Jeneba (le voeu exaucé de Jeneba) est slammeur, poète peul qui baigne dans l’oralité depuis sa tendre enfance. Son premier album « L’hiver Peul » est émouvant témoignage, mêlant tradition  et modernité sur un rythme de jazz et soul et sur des textes qui varient naturellement du français au peul. Rencontre…


Comment t’es venu la passion des mots, de l’écriture ?
Ma passion de l’écriture est née quand j’étais élève, en primaire, en classe de Ce2. Mon instituteur était poète et il nous faisait écrire des poèmes en classe. Ca m’a tout de suite plu cette magie des mots.


Comment les mots naissent-ils sous ton stylo ? En gros comment écris-tu ? Y a t-il une démarche particulière?
Des phrases me viennent et je les mémorise. J’attends longtemps avant d’écrire. Le gros du travail est un travail sans stylos. Nous sommes entourés par les mots puisque nous pouvons tout décrire. J’écoute, j’observe, je m’imprègne de tout ce que la vie offre. J’écoute aussi beaucoup ce que les gens disent car la poésie est là dans la sincérité des êtres qui expriment ce qu’ils ont sur le cœur. Il y a deux aspects pour moi dans l’écriture, l’émotion et la technique. Et j’aime mettre la technique au service de l’émotion. Par technique, je veux parler des assonances, des allitérations, des rimes équivoquées et autres figures sonores très présentes dans mon écriture et qui sont là pour enrichir le texte et le rendre mélodieux.


Un conseil pour ceux qui voudrait se mettre au slam à l’écriture ?
Si j’ai un conseil à donner, c’est d’abord de s’amuser avec les mots, de jouer avec comme on joue d’un instrument et de travailler. D’avoir son propre style, son propre lexique et de partager sa sensibilité.


Quelle est pour toi la particularité d’un bon slammeur ?
La capacité à développer un univers poétique bien à lui.


L’oralité occupe une place importante dans ton art. Cela devient il plus facile quand on est africain, peul, griot… ?
C’est vrai que l’oralité est très présente dans mon art, cela vient du fait que l’oralité est très présente dans ma vie. J’aime autant la puissance du mot prononcé que du mot écrit. J’aime l’oralittérature. Je ne sais pas si c’est plus facile mais c’est naturel pour moi.


Quelle est la plus grande richesse que tu ais reçu de la culture peul ?
La plus grande richesse que j’ai reçu du peuple peul c’est la culture. C’est à dire la langue, l’éducation, les chants, les contes, l’Histoire. Il y a tout dans la culture c’est la véritable richesse.


Le prochain album est prévu pour quand ?
Le prochain album n’est pas encore terminé, j’ai beaucoup écris maintenant je suis entrain de choisir parmi mes maquettes, les morceaux que je vais enregistrer en studio.


Comment le définirais-tu par rapport à l’hiver peul ?
Je dirai que cet album sera différent tout en restant dans la continuité de mon travail. Je pense qu’avec le temps l’écriture s’aiguise, ainsi que le rapport à la musique.


Quel est ton texte préféré de Souleymane Diamanka, et pourquoi ?
C’est difficile pour moi de dire quel est mon texte préféré. J’en ai tellement écris depuis que je suis tout petit et chacun des textes à sa propre histoire.


Quels sont tes projets en général ? Des choses à venir ?
En ce moment je travaille sur un roman et sur mon album. J’ai aussi pris des cours de théâtre et j’ai des projets dans le cinéma.


Un petit mot pour les fans de Dakar ?
MERCI À VOUS TOUS AUTANT QUE VOUS ÊTES


RAVI QUE MA POÉSIE VOUS AIT RENDU VISITE


               Que le mot soit perle


               Que l’amour se parle


               Que la mort s’éloigne


               Et que la lumière soigne


Source : agendakar.com

Leave a Response