hello@kamermoov.com
dimanche, décembre 4, 2022
On Djoss

Martial Kana : « Le hip hop Kamer regorge de talents incroyables… »

Art de Martial’, maxi de 8 titres du rappeur kamer Martial (Martial Kana de son vrai nom) vivant en suisse est dans les bacs depuis le mois de Mai 2010. « C’est une galette musicale de 8 titres. Au départ il était prévu être un maxi de 4 titres. Mais vu le travail marketing que nous recherchons à travers cette sortie à savoir : l’étude du marché, nous avons décidés de balancer 8 pistes variées dit il. Le principal thème qui revient dans le maxi c’est la foi en sois et la témérité. ». Elève ingénieur, le hip hop est lui « C’est une histoire d’amour » qui commence au lycée en compagnie de son frangin Nyyfa.  Produit par le label indépendant OrNorme, Enregistré à Blacka record en Suisse et Mapane record (par Panebo et Dj Pauclaire) au Cameroun, il sera distribué gratuitement au bled. Lion indomptable du hh, il croit au hip hop kamer qui pour lui « regorge de talents incroyables… », Même comme « sur le plan international ca stagne », ce qu’il trouve dommage. 


Bonjour Martial, en quelques mots peux-tu te présenter à nos internautes ?
Bonjour, Je suis artiste camerounais résidant en Suisse depuis 5 ans.


Pourquoi avoir choisi comme nom d’artiste Martial ?
En fait Martial c’est mon prénom. Je l’ai reconduit comme nom d’artiste tout simplement parce que je voulais être vrai, et donner au public du moi, de ma personne et être un artiste de proximité…


Elève Ingénieur, que fais tu dans le hip hop ?
Haha ha, ce que je fais la ? C’est une histoire d’amour. Je suis tombé amoureux du rap quand j’étais au lycée, et vu que c’était un hobby j’ai toujours poursuivi mes études à coté. Aujourd’hui élève ingénieur je continue cette passion sans autre. www.heig-vd.ch c’est le lien de mon école, le concours pour y entrer se fait au Cameroun à l’université des montagnes (juste un tuyau car on ne sait jamais lool).


Parle-moi de tes débuts ?
Je débute le rap au lycée, avec mon frangin Nyyfa on commence à kiffer grave du stomy bugsy, du Passy, et après il ya du ak-sang- grave qui vient nous rendre fou. Alors on s’est dit, fait quoi fait quoi on vieillira dans  le rap loool. C’est vrai qu’à cause de mes études j’ai toujours rappé dans ma chambre. Mais mon grand frère Brio Kan’s m’avait tendu une perche en 2003 sur son Album ‘Guet up Menoua’, qui restera jusqu’à ce jour mon véritable pas dans le monde de la musique. 


Ton maxi était annoncé pour Avril 2010, qu’en est-il ?
‘Art de Martial’ est effectivement  sorti, mais en  début Mai. Et il est distribué dans les magasins FNAC, Metro Boutique en Suisse. En ligne on le retrouve sur itunes, virgin, deezer, et Fnac.


En quelques mots, présente moi ce maxi, quels sont les thèmes que tu abordes ?
C’est une galette musicale de 8 titres. Au départ il était prévu être un maxi de 4 titres. Mais vu le travail marketing que nous recherchons à travers cette sortie à savoir : l’étude du marché, nous avons décidés de balancer 8 pistes variées. Cela nous permettra d’avoir le retour et de mieux se profiler pour l’album. Le principal thème qui revient dans le maxi c’est la foi en sois et la témérité. Et sans extrapoler je dirais que l’ensemble de ce maxi livre au mélomane averti l’essentiel de ma carte de visite dans le rap.


Tu vis depuis quelques temps en Suisse, alors comment comptes tu défendre ce maxi au bled ? Je parle bien entendu de la promo.
Défendre ce maxi ? Haha ha, non le mot est poussé ! Je viens sans prétention aucune présenter ce maxi au bled. Je ne ferais pas de promos pour deux raisons.



  1. Ca coute de l’argent et si je m’y mets, ce sera à coup d’euros, et la monnaie d’achat est le FCFA. Ca veut clairement dire que ce serait foncer droit au mur.

  2. C’est juste un maxi, donc une carte de visite. Le plus important est de faire mes preuves ici (en Suisse), et Inch Allah avec l’album qui va suivre on pourra penser aux grandes ambitions.

Je réfléchis dans quelle mesure les distribuer gratuitement au pays. Je trouverais une parade d’ici quelques mois.


Quelles sont tes attentes ?
Pouvoir m’intégrer dans le milieu rap du pays, et pourquoi ne pas avoir la reconnaissance de mes grands frères qui sont dans le rap avant moi…


Quel regard portes-tu sur le hip hop kamer ? A-t-il évolué ou régressé ?
Le hip hop Kamer regorge de talents incroyables… C’est juste dommage que sur le plan international ca stagne. Franchement il a beaucoup évolué. J’écoute en longueur de journée les rappeurs du pays sur votre webradio www.kamerhiphop.com/webradio (bravo pour l’initiative), et je me sent toujours flatté de venir de ce pays. Il ya aussi l’arrivée des filles dans le rap, c’est super. Les labels comme redzone… si je me mets à citer on va y passer la journée… Le rap camerounais pour moi à beaucoup d’avenir.  


Quels sont les artistes avec qui tu aimerais faire des feats ? En quelques mots quels sont tes coups de cœur ?
Partager un feat avec Bashiru me ferait un grand plaisir. Il ya ensuite Franky-p, le groupe Kit Kat Girls que j’adore, et Palesto.


Qu’est ce qui explique le faible taux de notoriété du hip hop kamer à l’international selon toi ?
Les raisons sont multiples. Pour avoir côtoyé les artistes du bled en 2007 pendant mon séjour durant le quel j’ai enregistré mon album à Mapane record, j’ai pu avoir une idée précise des problèmes de notre rap. Alors je vais répondre différemment à ta question. Pour que le rap du bled se mette en orbite voici ce qu’il faut selon moi :



  1. Que les investisseurs, et surtout les rappeurs qui ont réussis à l’extérieur; viennent au bled créer des maisons de disque digne du talent des jeunes Camer.

  2. Que les rappeurs arrêtent de prendre au sérieux les clashs (c’est fait pour s’égailler) et fusionnent leurs styles pour mieux conquérir le monde.;

  3. Qu’on essaie de créer une symbiose entre les artistes du pays et ceux de l’extérieur… je sais que ce n’est pas facile car dépendant des maisons de disque. Mais le Sénégal y arrive, pourquoi pas nous ?

  4. Que les promoteurs sur place qui organisent les concerts et autres événements rap soient plus sérieux. Car grâce à internet tout est suivi depuis l’extérieur;

  5. Que d’autres emboitent le pas à kamerhihop pour mettre le rap du pays sur la toile. Plus de site sérieux ne nous fera que du bien. Désolé si ça vous fera la concurrence haha ha.

À quand une tournée camerounaise ?
Je ne saurais le dire… Ca va dépendre de vous, des organisateurs d’évènements. Mais je laisse au temps le temps de faire les choses. C’est claire que ce serait un pure bonheur de venir partager mon art avec mes frères du pays. C’est le rêve de tout artiste.


Rien d’oublier? (si on a oublié une question ou certains détails de l’album, tu en parles)
Le maxi Art de Martial à été produit par le label indépendant OrNorme. Enregistré à Blacka record en Suisse et Mapane Records (par Panebo et Dj Pauclaire) au Cameroun.


Je suis ouvert à toute critique constructive et à toute proposition artistique. Il me plairait d’apporter modestement ma pierre à l’édifice de cet énorme chantier qui est celui de notre rap.


Quelques contacts utiles ?
Pour me contacter : management@skafly.com , management@ornorme.ch


http://www.myspace.com/martialofficiel


http://www.facebook.com/MartialOfficiel


Pour écouter tout le maxi : http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/art%20de%20martial


Regarder le dernier clip http://www.youtube.com/watch?v=keRcSrllW9U&feature=channel


 
Ton mot de la fin ?
Merci à kamerhihop pour tout ce qu’il fait pour le rap du bled. Et merci à vous d’avoir partagé un temps soit peut cette interview. Que Dieu nous donne tous longue vie, car l’avenir sera forcement meilleur.


 
Martial se prête  au jeu du célèbre « questionnaire de Proust ».


Ta vertu préférée ? La patience


Le principal trait de ton caractère ? La témérité


Les qualités que tu préfères chez les hommes ? La sincérité


Les qualités que tu préfères chez les femmes ? Le charisme


Ta  principale qualité ? L’humilité


Ton principal défaut ? Impulsif


Ton  personnage historique ? Mandela


La faute que tu ne supportes pas ? Le manque de respect  


L’être qui a le plus compté dans ta vie ? Ma grande mère


Ton meilleur souvenir ? Le but magique de Patrick Mboma au stade de France lool


Ton pire souvenir ? La mort de mon grand père quand j’avais que 13 ans.


Ta devise ? Regarder le ciel avec mes deux mains


Ton plat préféré ? Pomme pilé avec le piment looool


Comment aimerais-tu mourir ? Avec au moins l’un des miens à mes cotés


Ton signe astrologique ? Je ne crois pas à l’horoscope

Leave a Response