hello@kamermoov.com
dimanche, décembre 4, 2022
On Djoss

Dany Scorpio : « j’ai déjà dépensé environ 19 millions dans la production… »

PDG de la structure BSP (Betaa Scorpio Production, NDLR), Dany Scorpio est une personne incontournable dans le milieu du showbiz kamer. Artiste, Producteur, Manager, entrepreneur, homme d’affaire…, il dit assumer toutes ces casquettes. « J’assume toutes ces casquettes et bien d’autres encore et je remercie d’ailleurs le très haut pour m’avoir donné autant d’énergie afin de pouvoir gérer toutes ces responsabilités. » explique t il. Nous l’avons rencontré, il nous parle en exclusivité de son label qui vient d’obtenir son second canal d’or (canal d’or obtenu par l’artiste Jay N), après celui de Valsero en 2008, du hip hop kamer, de sa séparation avec Valsero,… il dit tout. Lisez plus tôt.


Bonjour Dany scorpio, merci de nous accorder cette interview
Salut ! C’est moi qui vous remercie, toi ainsi que toute l’équipe de Kamer Hip hop pour tout ce que vous faites pour valoriser les cultures jeunes.


On a du mal à te définir : artiste-musicien, manageur, producteur, homme d’affaire… ?
J’assume toutes ces casquettes et bien d’autres encore et je remercie d’ailleurs le très haut pour m’avoir donné autant d’énergie afin de pouvoir gérer toutes ces responsabilités.


Qu’est ce qui t’a poussé à investir dans le hip hop ?                                           
Parce que le Hip hop, c’est l’expression des jeunes par essence et qui dit jeune dit avenir. C’est la pépinière d’un pays. Si une nation entretient mal sa jeunesse, elle fabrique des monstres pour un destin programmé. Le slogan qui a marqué l’arrivé de Mr Paul Biya au pouvoir était : « Jeunesse Fer de lance de la nation » ; c’était malheureusement un slogan à coquille vide. A la pointe de mes 40 ans, je sais ce que  j’aurais voulu avoir plus jeune comme soutien et c’est ce que j’essaie d’apporter à ceux qui le méritent.


Beaucoup t’ont découvert comme manageur et producteur de l’artiste Valsero, comment vous vous êtes rencontré ?
En 2007, je sors mon album « Etat des Lieux » qui est tout simplement l’expression de ma pensée profonde des fléaux qui minent notre société. Je présente l’album à l’émission Tamtam Weekend sur la CRTV et il se peut que Valsero soit devant sa télé au moment ou je chante la troisième plage de l’album intitulée : « Lettre au Roi ». Il est fasciné selon lui, par ce grand frère qui a les trippes pour parler durement du président tout en le qualifiant de Roi de la république. Un jour au sorti d’un restaurent à Nkoldongo dans ma voiture, j’entends quelqu’un qui s’écrie derrière moi : « Eh toit grand frère je te connais, je t’ai vu à la télé, j’aimerais te prendre en interview dans mon émission. » C’est comme ça que c’est parti et par la suite il me fait écouter sa maquette tout en insistant sur sa plage 4 dont il me dit : « Ecoute cette chanson, je me suis inspiré de ta Lettre au Roi pour faire cette lettre au président… »


Après quelques années de collaboration, vous vous séparez brutalement, peux-tu nous donner les raisons de cette séparation ?
Je crois tout simplement que c’est une question d’égos. Pose-toi la question de savoir : Pourquoi il n’y a jamais de problème au départ entre un artiste et son producteur ? Parce que la  future star est un rêveur qui a en face de lui le bien nanti qui détient les moyens et les clés de sa réussite. Dès que le succès est là, les rôles s’inversent paradoxalement. L’artiste a tendance à ce moment à croire que l’homme qui lui a donné sa chance, chose que toute sa famille n’a pu faire, est de trop dans son succès. Surtout qu’à ce moment, il est admiré par plus grand que son producteur. Cette ingratitude n’est pas seulement le propre de mon jeune frère valsero, mais la plus part des artistes. Heureusement pour moi que je  ne suis pas un bleu dans le métier. Cette situation éloigne de plus en plus les producteurs et condamne les plus jeunes qui auraient pu bénéficier de cette manne à leur tour.


PDG de Betaa Scorpio, en quelques mots peux-tu me présenter cette structure ?
Betaa Scorpio Production (BSP) est une filiale de la maison BETAA qui signifie : Bâtiment, Expertise des Travaux d’Arts et d’Architecture. Le volet Production, Management et Evènementiel qu’incarne le premier A est dont géré par le label BSP.


Comment as-tu accueilli le canal d’or de Jay N ?
De la manière d’un père dont le fils vient d’obtenir un diplôme supérieur, une satisfaction du mérite derrière un travail bien accompli.


En 4 ans, Betaa scorpio a remporté 2 canal d’or (Valsero en 2008 et Jay N en 2010), Mboa Hip Hop… ça veut dire que Dany Scorpio est un faiseur de star ?
Les récompenses parlent d’elles même. Cela fait déjà 10 prix couronnés par 2 Canal d’Or en passant par Meilleur Label ou encore meilleur producteur. Ceux qui sont passés par moi comme Lady B et autres, se sont faits une place au soleil mais encore, il faut le mériter.


Je suis un jeune artiste, je voudrai intégrer le Betaa Scorpio, y’a-t-il des conditions à remplir ?
Il faut être un artiste dans la tête, dans le corps et par les actes, tout simplement avoir le niveau et le talent.


Producteur de Hip Hop au Cameroun, qu’est ce que cela rapporte financièrement parlant ?
Rien, absolument rien ; Le jeune préfère s’assoir au bar et consommer autant de bières possibles, mais il te dira qu’il n’a pas d’argent (2000fcfa) pour s’offrir le CD d’un artiste qu’il admire pourtant, encore moins se payer un ticket de spectacle. L’artiste lui-même ne voit pas plus loin que les miettes au lieu de construire une carrière qui le fera vivre pleinement de son art.


On connaissait Valsero, on connait Jay N, mais il y’a aussi Mister D que tu as produit. Que devient-il ?
Il eu des couacs qui provenaient de sa famille. Comme je le disais plus haut, au départ le producteur est le seul Rampart qui croit et mise en  l’artiste. A l’arrivée, il devient la cible à abattre et celui par qui on exige les comptes. Les uns et les autres étant revenus à la raison, j’ai décidé de pardonner et de relancer sa promo. Surtout que l’artiste Mystère D lui-même a du potentiel, est unique en son genre. Il serait dommage de priver le public de ce bel opus musical « IL EST TEMPS », un album qui fera surement des remous bientôt.


Des projets pour 2011 ?
Le nouveau clip de Jay-N dont le tournage commence très bientôt et qui aura le mérite d’être le clip le plus cher de l’histoire des clips au Cameroun avec plus de 3 millions de francs de budget au départ, la sortie de mon album intitulé « Au non du chef de l’état » et bien entendu la promo de Mystère D qui doit réconcilier les chrétiens.


Selon toi, quel est (ou quels sont) le ou les maillons faibles du hip hop kamer ?
Stephen Bantu Biko disait je le cite : « L’arme la plus puissante des oppresseurs, c’est la mentalité des opprimés. » Pour moi, les maillons faibles c’est d’abord les artistes du hip hop qui ne voient pas leur carrière plus loin qu’ épater les petites filles au quartier et se défier entre eux, question de dire je suis plus fort que l’autre. Ils font comme des femmes ; Au départ ils sont des frères dans la galère. Dès lors que l’un d’entre eux émerge, il insulte et dénigre les autres si ce n’est pas lui qui reçoit les foudres de complexe, d’aigris et de jalousie pour ce dernier. En bref les artistes hip hop s’occupent des petites choses et démantèlent leur mouvement.


Il parait que tu produis une émission à radio environnement, parle moi de ce concept
L’émission s’appelle « LE PRIME », c’est un  programme d’information et de  divertissement qui commence à embraser les yaoundéens ainsi que leurs voisins des périphériques tous les soirs de 19h à 21h. L’émission est de plus en plus prisée en 2 mois d’existence tout simplement parce qu’elle contient des rubriques Alléchantes tels que :



  • La dédicace du Prime, c’est l’entée en matière qui consiste à faire dédicacer par les auditeurs des chansons choisies à leurs préférés.

  • Un geste qui sauve dont le but est de prodiguer des conseils aux auditeurs sur de questions d’environnement

  • Tonton gratuits est la distribution gratuite des crédits de communication des différents opérateurs téléphoniques au Cameroun (Orange, Mtn, Camtel).

  • Portrait de stars, rubrique qui consiste à présenter aux auditeurs, un grand portrait sur des stars uniquement camerounaises de toute discipline.  Entrer dans la vie d’une star de musique de football et d’autres disciplines pour tout dire sur, celui-ci mais alors tout.

  • La Chronique du Prime pour tout vous informer sur notre vraie histoire, ainsi que les hommes qui ont marqué celle-ci. L’histoire telle qu’on ne nous l’enseigne pas.

  • L’actu Prime où on traite les sujets brûlants d’actualité, les problèmes qui minent notre société au quotidien, des intrigues ainsi que de faits divers.

Bref Le Prime est un programme qui permet aux auditeurs de s’informer autrement, de se divertir et de se cultiver le soir de retour des occupations. Quoi de plus utile si vous êtes l’heureux gagnant d’un crédit de communication qui vous permet de rebondir le lendemain !


On a l’impression qu’on vous retrouve partout, comment gérez-vous tout cela ?
Sans peine. J’aime tout ce que j’entreprends et j’essaie de le faire à merveille. J’espère pouvoir inculquer aux jeunes cet amour pour ce qu’on fait et dire tout simplement que ma magie, c’est celle qui consiste à travailler sans relâche et éviter les raccourcis.


Si t’as des conseils à donner aux MC’S, qu’est ce que tu leur dis ?
Cesser de jouer à l’arrivisme, faire preuve de beaucoup de maturité pour qu’on vous prenne au sérieux, la qualité des produits doit être compétitive et surtout avoir des visées hautes et utiles.


Jay N serait entrain de préparer une tournée Européenne, alors infos ou intox ?
Infos. Il est déjà très sollicité du côté de l’hexagone, les négociations vont bon train avec les promoteurs pour son déplacement.


A combien chiffres tu les dépenses effectuées sur tes artistes (Valsero, Jay N, Mister D)
Environ 19 millions déjà.


Quelques contacts utiles ?
Betaa12@yahoo.fr   www.betaa.net    99 70 57 28   face book: Dominique Antoine Yoho


Dany Scorpio, merci.
C’est moi qui vous remercie une fois de plus pour m’avoir accordé cette interview.

Leave a Response