hello@kamermoov.com
lundi, octobre 3, 2022
FeaturedOn Kiff

Qui veut saboter la SONACAM ?

Selon le groupe des combattants pour la libéralisation du droit d’auteurs au Cameroun (GCLDDC) le sabotage médiatique de la SONACAM est orchestré par certains fonctionnaires vereux du MINAC.

En effet, selon les faits relatés, le 12 décembre 2020, il y a eu assemblée générale élective inclusive. Etaient présents : CMC, SOCAM et SONACAM. Et le verdict des Urnes a ELU Dr ATEH Bazor vainqueur en Mondo vision.

Le rôle louche du MINAC…?

Sans consulter la CCOGC, le MINAC a instruit les AG BILAN lors d’une réunion du 19 janvier, avant fin avril 2022, et la SONACAM a respecté cette feuille de route du MINAC à la lettre car elle devrait selon les textes convoquer en fin février l’AG BILAN…

Le 14 avril 2022, la SONACAM  a tenu son AG BILAN devant le portail du MINAC, malgré dit-elle le sabotage sur des faits mensongers, car une assemblée générale ordinaire bilan se fait devant ses membres, le consensus avec toutes les tendances ayant eu lieu le 12 décembre 2020.

La SONACAM a été attaqué le 6 avril 2022, par les perdants des élections du 12 décembre 2020, le MINAC n’a pas condamné cet acte soit verbalement soit par un communiqué. « Mais qui est donc le patron des OGC ? Le conseil d’administration élu ou les fonctionnaires du MINAC ?… Qui est le PCA de la SONACAM le MINAC ou Ateh Bazor élu par les artistes du Cameroun ? Car à chaque fois nous devons subir les atrocités la pression de certains collaborateurs dangereux du MINAC. Il s’agit de quel AG consensuel ? Alors que plusieurs des dissidents antirépublicains se réclament de la CMC illégale sans agrément ? Et veulent faire une fusion pour léguer aux ARTISTES une dette interne de plus de 800 millions de la CMC ? Est-ce une échappatoire ?…Fusionner un mort et un vivant ? », S’interroge le GCLDDC.

Et de continuer : « Ils parlent du non-respect des textes sur la convocation de notre assemblée mais dites-nous, quel texte le CA a piétiné ? Car nous avons convoqué l’AG le 10 mars, largement un mois avant la date du 14 avril car nos textes disent qu’on doit convoquer une AG 30 jours avant la date. Ils parlent de détournement de 450 millions ou sont les preuves ? N’est-ce pas le même mode opératoire qu’ils ont fait sur ESSO Essomba, Manu Dibango, Sam Fan Thomas ? Afin de dissoudre ou de briser leur parcours ? Car quand ces PCA n’arrosent pas certains fonctionnaires, ils sont taxés de voleurs… Mr le MINAC ou sont les répartitions  des 450 millions des recouvrements des arriérés de 2005 -2021 que vous avez prescrit que cela soit en fin mars ? Qui a détourné cet argent ? Pourquoi aucun n’est déposé sans délai selon vos prescriptions ? »

Et de conclure : « Notre PCA et tout le conseil d’administration, tous les artistes du Cameroun disent NON NON NON !!! à l’imposture, à l’abus du pouvoir de certains fonctionnaires du MINAC. »

Le GCLDDC demande ainsi le respect du verdict des Urnes, le respect du choix des artistes qui ont votés un PCA. Respectons la démocratie. Une marche s’impose. « Nous marcherons en direction du PM et de la présidence afin que la démocratie soit respectée et le verdict des Urnes. »

Leave a Response